Mali – Massacre de lundi: les corps de 24 enfants ont été retrouvés

Les corps d’au moins 24 enfants ont été retrouvés dans les massacres de dizaines de personnes commis par un groupe ethnique malien, a annoncé mardi 11 juin, le Premier ministre malien, lors d’une visite sur le lieu du crime.

Les assaillants soupçonnés d’appartenir à l’ethnie Fulani ont attaqué le village rival de Sobane Da, dans le centre du Mali, un village Dogons, entre dimanche et lundi. Ils ont tué au moins 95 personnes, qui ont été touchées pour la plupart par balle dans le dos. Un nouvel incident qui intervient alors que l’escalade du massacre ethnique a ravagé la nation à majorité saharienne cette année. « Toutes ces victimes d’horreur et de barbarie nous rappellent notre responsabilité de renforcer et d’accélérer la sécurité en tant que dirigeants », a déclaré Boubou Cissé, devenu Premier ministre en avril. « Que l’âme de ces victimes innocentes de la discorde et de la haine repose en paix. »

--- Publicité---

Les survivants ont décrit des assaillants arrivant à moto et à bord de camions et entourant le village d’environ 300 habitants. Ils ont assassiné toutes les personnes qui tentaient de s’échapper et ont incendié leur maison, ont-ils déclaré. Les violences entre chasseurs Dogon et éleveurs peuls ont fait des centaines de morts depuis janvier, notamment une attaque en mars au cours de laquelle des hommes armés ont tué plus de 150 peuls, l’une des pires effusions de sang de l’histoire récente du Mali. Boubeye Maiga, le prédécesseur de Cissé, a démissionné à la suite de ce massacre.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus