“Je ne cherche pas la guerre”: Donald Trump propose à l’Iran de négocier et joue l’apaisement

Donald Trump a joué l’apaisement dimanche en assurant qu’il ne voulait pas d’une confrontation armée avec Téhéran. Un membre de l’état-major iranien avait auparavant estimé qu’un tel conflit provoquerait l’embrasement de toute la région.

“Je ne cherche pas la guerre”, a assuré Donald Trump dans une interview diffusée à la veille de l’entrée en vigueur, ce lundi, de nouvelles sanctions américaines contre l’Iran.

Le président avait assuré samedi qu’il souhaitait conclure un accord avec Téhéran pour que l’économie iranienne puisse sortir du marasme, ce qui traduirait une volonté de désamorcer la tension au terme d’une semaine marquée par le tir iranien qui a abattu un drone américain et par l’interruption in extremis de représailles américaines. Dimanche, il a jugé sur l’antenne de NBC que l’Iran n’avait pas cherché à provoquer les Etats-Unis en détruisant en vol un drone américain cette semaine.

Je pense qu’ils (les Iraniens) veulent négocier. Et je crois qu’ils veulent conclure un accord. Et mon accord concerne le nucléaire. Regardez, ils n’auront pas d’armes nucléaires. Je ne crois pas qu’ils aiment la situation dans laquelle ils se trouvent. Leur économie est complètement à genoux, a-t-il assuré.

Le ministre iranien des Télécoms, Mohammad Javad Azari-Jahromi, a accusé lundi les Etats-Unis d’avoir mené des attaques informatiques contre des cibles iraniennes, en vain. Ils se démènent, mais ils ont échoué dans leurs attaques, a-t-il déclaré sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus