---Publicité---

Ghana: sauvetage réussi des deux canadiennes enlevées à Kumasi

Les forces ghanéennes ont sauvé deux jeunes femmes canadiennes qui ont été kidnappées la semaine dernière devant leur foyer à Kumasi, la deuxième ville du Ghana, a annoncé mercredi le gouvernement ghanéen dans un communiqué.

Les femmes, âgées de 19 et 20 ans, étaient volontaires pour l’organisation caritative Youth Challenge International. Le ministère ghanéen de l’information a déclaré que l’opération de sauvetage avait été achevée mercredi matin dans la région du centre-sud d’Ashanti. Aucun autre détail n’est disponible immédiatement. Il a cherché à assurer les voyageurs que la nation ouest-africaine reste en sécurité malgré une légère hausse des enlèvements contre rançon. Le pays est considéré comme l’un des plus sûrs de la région pour les voyageurs étrangers.

--- Publicité---

C’est la deuxième fois en moins d’un mois que les étrangers sont pris pour cibles dans la ville de Kumasi. Un ressortissant indien avait auparavant été enlevé et sauvé. Le président ghanéen a promis de sévir contre les ravisseurs, craignant que ces enlèvements ne nuisent au tourisme.

---Publicité---

1 commentaire
  1. Pierre Claver Ouédraogo dit

    LES BILLETS D’AFRIQUE TRIBUNES

    KIDNAPPING EN AFRIQUE : QUAND LES BANDITS CONFONDENT ZONES FRANCOPHONES ET ANGLOPHONES !

    Question à un sou : les fameux kidnappeurs des deux jeunes femmes canadiennes à Kumasi, savaient-ils exactement dans quelle zone de l’Afrique ils se trouvaient ?

    Cette question mérite d’être posée parce que contrairement aux pays francophones où des bandits armés peuvent faire facilement la pluie et le beau temps, tel n’est pas le cas dans les pays anglophones et lusophones.
    En effet, dans la plupart des pays anglophones, les forces de sécurité publique veillent régulièrement au grain. Le plus souvent, elles ne s’emmerdent même pas à tracasser les citoyens et les étrangers avec des contrôles intempestifs de pièces d’identité !

    Non.

    Pourtant, dès que vous foulez leur territoire, vous êtes très discrètement suivi à la trace jusqu’à votre départ. Pour le savoir, il vous suffit de poser un acte délictueux et vous voilà dans leur filet !

    Dans les ex-colonies de la France, non seulement les frontières sont poreuses, mais les agents préposés à la sécurité, aux différents contrôles routiers et de pièces d’identité sont corrompus jusqu’à la moelle ! Leurs chefs hiérarchiques également !

    Ils sont corrompus au même titre que ces chefs qui les déploient régulièrement aux carrefours, aux quatre coins des rues, des avenues et des boulevards. Là, la raison numéro 1 de leur présence semble beaucoup plus de soutirer de l’argent aux usagers de la route qui ne sont pas en règle que de réglementer quoi que ce soit !

    Et, une fois de retour dans leurs services respectifs, le butin de la journée est partagé. Pendant ce temps, les bandits de grand chemin et autres criminels, armés jusqu’aux dents, qui disposent généralement des meilleurs papiers au monde, circulent librement, frappent partout et comme bon leur semble !

    DES FDS PLUS PROMPTES A PILLER QU’A PROTÉGER LEURS PROPRES POPULATIONS ?

    A y voir de près, cela ressemble à s’y méprendre à un héritage de patrimoine peu reluisant. Si fait que dès que l’on parle de banditisme à main armée, de terrorisme et de jihadisme dévastateurs, le monde entier a les yeux braqués en premier sur les pays francophones, surtout ceux qui continuent de dépendre de la France !

    Que dire, sinon que la prochaine fois, les kidnappeurs et autres ravisseurs devraient réfléchir par deux fois avant de commettre des gaffes dans un pays anglophone, de loin mieux surveillé que les pays francophones !

    Au Liberia par exemple, le président George Weah n’avait pas eu besoin de plus de 24 heures pour retrouver les auteurs de dissimilation des conteneurs contenant des millions de dollars ! Il lui avait suffi de promettre l’élimination physique aux boursouffleurs pour qu’ils se dénoncent eux-mêmes !

    Dans un pays francophone, même deux ans mis à rechercher des spécialistes en blanchiment d’argent, en spéculation d’or, de charbon fin, de diamant, de manganèse, d’uranium ou de quartz auraient été inutiles ! Les bandits à col blanc seraient même montés au créneau pour rejeter l’anathème sur leurs accusateurs !

    Bref, si le président ghanéen, Nana Akufo-Addo – qui est économiste et juriste – a promis de sévir contre les ravisseurs, c’est bel et bien parce qu’il craint et avec juste raison que ces enlèvements ne nuisent au tourisme dans son pays !

    Dans les pays francophones, on se soucie peu, hélas, très peu, de l’image de la nation. L’essentiel est que l’on engrange le maximum de sous pour injecter dans les futures batailles électorales afin de se faire réélire et continuer à piller les deniers publics !

    Sacrée Afrique francophone !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus