gaetane

Gambie: l’ancien président Yahya Jammeh accusé d’agressions sexuelles

Trois femmes gambiennes accusent Yahya Jammeh d’agressions sexuelles. L’ancien président gambien exilé en Guinée Equatoriale fait la Une d’un rapport de Human Rights watch qui l’accable sérieusement.

Yahya Jammeh, après plus de deux ans d’exil fait encore parler de lui. Si l’ex- dirigeant s’était illustré dans des affaires de mauvaises gestions de deniers publics, il n’en demeure pas moins qu’il possède aussi un autre “talent” caché. Cette fois-ci, ce sont des accusations de viols qui font surface. Selon le rapport de Human Rights Watch présenté mercredi 25 juin au Sénégal, l’ancien président Yahya Jammeh est accusé par trois Gambiennes pour les avoir contraintes à des relations sexuelles en usant de pressions morales, financières ou physiques au moment où il était aux affaires. « Yahya Jammeh a traité les femmes gambiennes comme ses choses. Le viol et l’agression sexuelle sont des crimes, Jammeh n’est pas au-dessus des lois » a expliqué à Dakar Reed Brody, le célèbre avocat américain de Human Rights Watch.

Selon cette même enquête, le prédécesseur de Barrow compte aussi dans ses “proies” favorites, la reine de la beauté gambienne Fatou Jallow, dite «Toufah». En juin 2015, Yahya Jammeh l’aurait enfermé dans une pièce de son palais, menacé de mort et lui aurait injecté une substance au moyen d’une seringue, avant de l’immobiliser et de la violer, rapporte l’organisation de défense des droits humains.

Venu au pouvoir après un coup d’Etat militaire en 1994, Yahya Jammeh a été contraint à l’exil après son échec à la présidentielle qui l’avait opposé au candidat de l’opposition d’alors, Adama Barrow , actuel président du pays. Depuis sa chute, il a trouvé exil en Guinée-Equatoriale depuis 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.