gaetane

Donklam Abalo: « Le résultat du dialogue ne doit pas nous amener à reconnaître cette assemblée nationale »

Même la main tendue du chef de l’Etat pour un échange direct franc et constructif ne saurait aboutir à une reconnaissance de la mandature qui vient d’être installée. C’est du moins la position du parti union sociale libérale qui affirme que cette assemblée nationale n’est pas représentative du peuple béninois.

Rien ne saurait amené le peuple béninois à accepter l’assemblée nationale qui vient de s’installer à moins de donner son accord pour la mort programmée de la démocratie. C’est du moins la position du parti sociale libérale de l’homme d’affaire Sébastien Ajavon. En effet, invité dans l’émission 100% Bénin de sikka-Tv, le responsable à la communication de l’usl affirme qu’il ne peut y avoir démocratie dans cette assemblée. Il en veut d’abord pour preuve l’élection des membres du bureau. Aucun des candidats n’avait en effet de challenger, relève-t-il. Pour lui, ce premier test n’est que l’expression de comment fonctionnera le parlement béninois durant les 4 prochaines années. Le consigne viendra d’en haut et tous les députés suivront.

Pour Donklam Abalo, le peuple béninois ne saurait s’accommoder de cette assemblée nationale d’autant plus que, indique-t-il, nous allons dans un processus de renouvellement de toutes les institutions de la République. Pour lui, l’assemblée nationale désigne ses représentants constitués de la minorité et de la majorité.  » Voilà qu’ils ont aussi bien la minorité que la majorité, donc ils vont tout désigner. Le gouvernement également va désigner ses membres et nous aurons des institutions renouvelées à 100% pro gouvernementales. Nous ne sommes plus en démocratie et vous voulez qu’on fasse ce sacrifice? » s’interroge-t-il.

Selon lui, laisser passer cette assemblée nationale serait la mort de l’opposition, la mort de la démocratie. Aussi martèle-t-il que cette assemblée n’est pas représentative du peuple béninois. « Même si on allait à un dialogue, il faudrait que les résultats du dialogue nous amène à ne pas reconnaître en l’état cette assemblée nationale, elle ne représente pas le peuple béninois« . conclut-il.

2 commentaires
  1. Dine le Président dit

    On ne dure pas dans mauvais rêve dit on. Mon cher ABALLO, réveilles toi et prends ton courage à deux mains pour faire autre chose que la politique.

  2. Florian dit

    Donklam si pour ton parti le parlement n’est pas répresentatif , le peuple mature et conscient reconnait la répresentavité des deputés fraîchement installés pour une durée de quatre (04) ans car ces nouveaux parlementaires sont elus par suffrage universel secret non seulement ça ils ne proviennent pas tous d’une seule circonscription electorale sur ce cette nouvelle mandature est reconnu sur le territoire national et même international la belle preuve les felicitations proviennent de tous les quatres coins cardinaux. A cet effet Donklam ce n’est pas forcer qu’il faut se nourrir de la politique mais plutôt que du metier qu’on a appri car veut ou pas cette assemblée est reconnu. Certes, Abalo prend ton courage à deux mains si non tu risques de te pendre pour rien car on ne fait pas la politique parcequ’on veut mais c’est qui peut.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus