Depuis sa résidence, Laurent Gbagbo lance un appel à ses partisans en Europe

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a catégoriquement interdit à ses partisans en Europe d’organiser une quelconque manifestation de soutien à son égard. Il a fait savoir cela aux intéressés par sa représentante en France Georgette Nekalo, rapporte Afrique sur-7.

En attendant la suite de la procédure judiciaire contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, ces derniers ont été libérés sous conditions par la chambre d’appel de la Cour Pénale Internationale (CPI). Laurent Gbagbo a été accepté en Belgique pour y résider provisoirement, le temps d’être fixé sur son sort. Depuis, il fait preuve d’un grand mutisme et on ne le voit presque pas.

Toutefois, ce n’est pas le cas de ses partisans et des militants de son parti le FPI. Certains, en Europe, envisagent même de faire pression en organisant à Bruxelles des manifestations de soutien à leur leader. Selon le média, « Laurent Gbagbo a lancé l’appel aux initiateurs d’un tel projet de surseoir à sa réalisation, d’autant plus qu’il a pris l’engagement de n’être en rien un facteur de troubles à l’ordre public dans son pays d’accueil, la Belgique ».

L’ancien président a donc instruit la représentante du FPI en France, Georgette Nekalo, de produire une déclaration appelant les uns et les autres au calme et à la retenue. « Les manœuvres dilatoires de la CPI n’auront pas raison de notre discipline et de notre intelligence. Ensemble, renonçons aux émotions et à une révolte inutile. Votre victoire, notre victoire, est certaine, dans la discipline en tenant compte du souhait du président Laurent Gbagbo », a indiqué Nekalo dans un communiqué rendu public.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus