Congo Brazzaville: un homme passe du 7è au vrai ciel

Un homme habitué des chambres de passage (un enclos bâti et loué où une femme monnaie son charme) et qui malmène les femmes au lit, a dépassé le 7è ciel sur l’une de ses clientes. Il a rejoint ses aïeux dans l’exercice de son sport favori, rapporte le site d’information « Aregialedis ».

L’homme qui assure huit coups séance tenante et adulé par les femmes congolaises ne pourra plus faire jouir une femme, du moins sur la terre des vivants. Il va devoir continuer, si possible, son job dans un autre monde. Du septième ciel comme on le dit, il est allé au réel ciel. Il a trépassé au cours de son travail. Ailleurs, on dira qu’il est tombé les armes à la main.

Dans un hôtel de la ville, avec sa nouvelle proie, l’homme surnommé 4 fois 4 s’est bien préparé pour rendre sa compagne de circonstance heureuse. Après avoir cassé quelques bouteilles d’alcool, les deux tourtereaux se sont enfermés pour aller au septième ciel. Selon le même site d’informations, la fille aussi s’y est bien préparée après avoir reçu des témoignages poignants de ses copines.

C’est au sixième tour, raconte la « jouisseuse du jour » que le mec a perdu la tête. Il aurait poussé un grand cri, raconte-t-elle à l’accueil. Mais c’est sans compter avec la mort qui ne ratera pas l’homme qui fait tressaillir les femmes de joie mais aussi de douleur. Il en est mort. Plusieurs femmes, à l’annonce de la triste nouvelle, se sont portées à son domicile pour le pleurer.

1 commentaire
  1. sultan aziz dit

    poh..poh….!!!

    et dire que notre première dame…n’a rien à se mettre…entre le jambes..depuis bientot deux ans..celà fait des jaloux..

    En effet…chez..666…c’est de l’eau glacée…et vraiment glacée.

    En un mot…666..n’attrape plus les souris…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus