Candide Azannaï: ” le président Boni Yayi est un élément important de la résistance”

L’internement de l’ancien président Boni Yayi pendant une cinquantaine de jours a eu son effet sur la résistance. Mieux, son départ du pays après la levée du blocus autour de son domicile peut davantage affaiblir la résistance car selon le ministre Candide Azannaï, il représente un maillon important de cette résistance. 

Face aux professionnels des médias ce jeudi 27 Juin 2019 où il a tenu au siège de son parti politique à Cotonou une conférence de presse explicative sur la résistance, Candide Azannaï n’a pas caché l’importance de la place qu’occupe l’ancien président Boni Yayi dans cette lutte pour la “restauration de la démocratie béninoise”.

Bénin: le départ de Yayi Boni est une évasion en exil, selon Candide Azannaï

En effet, après avoir fait sa lecture de la dernière actualité à Cadjèhoun, actualité caractérisée par la levée du blocus autour du domicile du président d’honneur du parti des forces cauris pour un Bénin émergent, Candide Azannaï promet tout son soutien et le soutien des forces de l’opposition au président Boni Yayi qui aurait été contraint à l’exil, selon ses dires. Pour lui, l’ancien président de la république “est un élément important de la résistance”.  A le croire, le régime qui fait disparaître tous les partis politiques en poussant à l’exil  certains leaders ne laisse pas d’alternative au président Boni Yayi. Ce dernier explique-t-il s’est vu emprisonner dans son propre domicile à cause de sa résistance à aller en exil. Un exil dont il a été finalement contraint aux dires du ministre Candide Azannaï.

Bénin: Si Yayi Boni vit encore aujourd’hui, Soglo en est pour quelque chose, selon Candide Azannaï

Président de la république de 2006 – 2016, le président Boni Yayi a été rejeté à travers son dauphin, l’ancien premier ministre Lionel Zinsou qui a courbé l’échine devant Patrice Talon au cours des élections présidentielles de 2016. Mais les populations béninoises qui ont placé tout leur espoir sur le nouveau régime ont vite déchanté. Ce rejet de la gouvernance Talon a relancé la côte de popularité de l’ancien président Boni Yayi. A quelques mois des élections , ce dernier, après être retiré de la scène publique, a transformé l’alliance politique FCBE en parti politique avec certains de ces soutiens qui lui sont restés fidèles. Commença alors pour l’ancien chef d’Etat des sorties politiques au cours desquelles il drainaient d’impressionnante foule. Ce regain de popularité dont l’homme est crédité fait de lui le leader incontestable de l’opposition susceptible de drainer les populations autour de la cause de l’opposition. Son internement à domicile à sans doute influencé les mouvements de résistances annoncés au lendemain de la proclamation des résultats des élections législatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus