Burundi: le président Pierre Nkurunziza out pour la présidentielle de 2020?

La présidentielle de 2020 aura bel et bien lieu au Burundi. L’annonce a été faite ce vendredi 28 juin par la commission électorale.

Les burundais seront aux urnes le 20 mai 2020 pour élire le successeur du président Pierre Nkurunziza à la tête du pays. C’est ce qu’a fait savoir la commission électorale ce vendredi 28 juin à Bujumbura. Elle précise également qu’un probable second tour aura lieu le 19 juin soit un mois après le 1er tour. Dès cette annonce, le parti au pouvoir a réagi par la voix de son secrétaire nationale en charge de l’information qui salue un processus apaisé et ouvert. « Les partis politiques vivent en harmonie et se préparent ensemble pour ce grand rendez-vous électoral de l’année prochaine. Nous sommes confiants que le processus sera apaisé, démocratique et transparent » a déclaré Nancy Ninette Mutoni.

Une première sans Nkurunziza

Au pouvoir depuis 2005, Pierre Nkurunziza ne sera pas dans la course de 2020. Pour une première fois depuis quinze ans, le chef d’Etat burundais a décidé de ne pas se présenter bien que la nouvelle loi fondamentale promulguée en 2018 l’autorise. Du côté de l’opposition, on ne voit rien de bon dans ce processus qui s’annonce. Pour l’ancien président de l’Assemblée nationale Jean Minani, il s’agira des élections à « huis clos » qui risquent d’envenimer la crise. « Ces élections sont des élections de grands enjeux pour le Burundi. Ce ne sont pas des élections qui vont apaiser le climat politique. Au contraire, ce seront des élections qui vont aggraver la situation » a conclu l’opposant. Le Burundi est plongé dans une crise sociopolitique et sécuritaire depuis la volonté du président de briguer un troisième mandat il y a cinq ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.