Burkina Faso: attaque armée dans le nord, lourd bilan

Dix-neuf personnes ont été tuées dans un village du district d’Arbinda, dans le nord du pays, ont indiqué des responsables de la sécurité au Burkina Faso.

Des dizaines d’hommes armés auraient procédé à l’assaut, qui a eu lieu un jour de marché. Il y a eu plusieurs attaques à Arbinda ces derniers mois, dont beaucoup ont été perpétrées par des djihadistes. Les militants islamistes opèrent depuis longtemps au Sahel et ont maintenant un pied au Burkina Faso. Il y a aussi des affrontements ethniques qui touchent durement la région.

---Publicité---

Les nombreux groupes militants islamistes au Burkina Faso ont accru leur activité au cours des dernières années. Ils ciblent souvent des religieux chrétiens ou des imams musulmans qu’ils ne considèrent pas assez radicaux. Le mois dernier, il y a eu plusieurs attaques graves dont entre autres :

  • 11 mai: quatre otages étrangers – français, américains et coréens – libérés au Burkina Faso, mais un guide et deux soldats français sont tués
  • 12 mai: Des hommes armés tuent six personnes, dont un prêtre, pendant la messe dans une église de Dablo avant d’incendier le bâtiment.
  • 13 mai: Quatre hommes catholiques participant à une procession en l’honneur de la Vierge Marie sont tués par des hommes armés à Zimtenga, dans le nord du pays
  • 26 mai: Des hommes armés tuent quatre fidèles catholiques à la messe dominicale à Toulfé.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus