---Publicité---

Bénin: la Banque mondiale alloue près de 58 milliards FCFA pour lutter contre l’inondation

Le Bénin a bénéficié de l’avis favorable du Conseil des administrateurs de la Banque mondiale quant à la lutte contre l’inondation et la résilience urbaine à Cotonou. Cette approbation est un crédit qui provient de l’Association internationale de développement (IDA) et porte sur un montant total de 100 millions de dollar, soit environ 58 milliards de francs CFA.

Selon les membres du conseil des administrateurs, ledit crédit fait suite à l’appui de la Banque mondiale aux efforts du gouvernement du Président Patrice Talon dans le cadre de la réduction des risques d’inondation dans un certain nombre de zones de la ville de Cotonou. Aussi, soutiennent-ils que le crédit permettra de renforcer la gestion et les capacités municipales en matière de résilience urbaine.

--- Publicité---

En résumé, le projet de gestion des eaux pluviales et de résilience urbaine a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des habitants de la capitale économique du Bénin en réduisant leur exposition et leur vulnérabilité aux risques d’inondation ainsi qu’aux risques d’appauvrissement qui en découlent. Il permettra également d’améliorer l’administration des ressources et des infrastructures municipales et la gestion des zones inondables.

En approuvant ce projet, les administrateurs entendent financer la construction de 28,07 km de collecteurs et de 7,27 km de matelas-gabions pour protéger les berges, ainsi que la remise en état de trois bassins de rétention totalisant un volume de stockage de 431 698 m3, ce qui permettra de réduire les conséquences d’inondations périodiques et la propagation de maladies à transmission vectorielle (paludisme) et d’origine hydrique au profit de plus de 168 000 bénéficiaires.

« Les inondations sont un fléau récurrent à Cotonou, et elles causent des dommages importants à la population. Ce projet vient renforcer les actions déjà entreprises par la Banque mondiale pour limiter les problèmes causés par les eaux pluviales dans cette ville », souligne Katrina Sharkey, représentante résidente de la Banque mondiale pour le Bénin.

Après la table ronde des multidonateurs de janvier 2018 où le coup d’envoi a été donné, le présent crédit de la banque mondiale s’inscrit dans la continuité du Projet d’urgence de gestion environnementale en milieu urbain (PUGEMU), qui avait pour objectif d’améliorer l’infrastructure et d’atténuer les effets des inondations sur l’environnement dans l’agglomération de Cotonou, tout en améliorant les moyens de prévention du pays. Ce crédit désormais alloué au Bénin, lui permettra de réaliser ce pan du Programme d’action du gouvernement (PAG) du Président Talon.

---Publicité---

1 commentaire
  1. Goerickpat dit

    C’est bien, nous sommes fatigués de marcher dans l’eau. Mais faudrait pas que ce soit juste une annonce sans suite hein…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus