« L’impact du changement climatique est plus dramatique et plus dévastateur en Afrique »

« Financer le développement et l’action climatique en Afrique ». C’est le nouveau défi commun des Nations Unies (ONU) et de l’Union Africaine (UA). Le 06 mai 2019, à l’issue d’une réunion plénière de la Conférence ONU-UA, Antonio Guterres a appelé à un « bond en avant » dans le financement du développement et de l’action climatique en Afrique, le continent le plus en proie à l’impact dramatique et dévastateur du changement climatique.

--- Publicité---

Lors d’un point de presse le 06 mai 2019, le Secrétaire général de l’ONU a souligné l’alignement des plans respectifs des Nations Unies et de l’Union africaine sur la voie d’un développement économique inclusif et respectueux de l’environnement : le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

La bataille commune à laquelle les deux organisations sont confrontées, a-t-il insisté, est d’obtenir le financement nécessaire au développement, en particulier de l’Afrique. Antonio Guterres a déclaré que le développement constituait un « préalable fondamental » à un monde plus pacifique et à une migration bien gérée, et que, par conséquent, un financement accru est « dans l’intérêt de toute la communauté internationale ».

En ce qui concerne le changement climatique, le Secrétaire général de l’ONU a averti qu’il fallait plus d’ambition, car « nous ne gagnons pas la bataille » et l’Afrique est touchée de manière disproportionnée. « Le continent africain ne contribue pratiquement pas au changement climatique, mais c’est une des régions du monde où l’impact du changement climatique est le plus dramatique et le plus dévastateur », a indiqué Antonio Guterres.

Dans un communiqué conjoint, les Nations Unies et l’Union africaine saluent la « coopération et la collaboration étroites entre les deux organisations », et s’engagent à continuer de collaborer étroitement pour résoudre les problèmes de paix et de sécurité et pour solutionner les défis de développement durable en Afrique.

Le communiqué a annoncé un Sommet de l’ONU sur l’action pour le climat, qui se tiendra en septembre, comme « essentiel pour mobiliser les partenariats et les ressources nécessaires » à la réalisation des objectifs internationaux en matière de lutte contre le changement climatique, et a souligné l’accord des dirigeants des deux organisations pour renforcer leur coopération en matière d’adaptation au changement climatique en prévision du Sommet et au-delà.

 

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus