---Publicité---

La présidente du Groupe d’amitié France-Bénin plaide pour le retour de la démocratie

La présidente du groupe d’amitié France-Bénin à l’Assemblée française a reçu dans l’après midi de ce mercredi 15 mai 2019 une délégation du collectif pour la sauvegarde de la démocratie au Bénin. Cette délégation est venue plaider pour le retour de la démocratie en République du Bénin. 

--- Publicité---

La situation politique du Bénin caractérisée par une élection législative qui s’est faite sans la participation des partis de l’opposition continue de susciter des inquiétudes dans le rang de beaucoup de compatriotes qui perçoivent mal que la prochaine législature soit constituée essentiellement des députés acquis à la cause du président de la République. C’est dans l’optique d’œuvrer pour la pluralité d’opinion au sein du parlement qu’une délégation du collectif pour la sauvegarde des  acquis démocratiques au Bénin fut reçue ce mercredi par la présidente du groupe d’amitié France-Bénin. Cette délégation était partie pour plaider pour la sauvegarde de la démocratie au Bénin.

La présidente du groupe d’amitié France-Bénin, rappelle que le président Patrice Talon a été reçu en mars 2018 à l’Élysée par Emmanuel Macron. Celui-ci avait alors salué le « courage de ses réformes » et « l’ambition » de sa politique en faveur de la croissance économique. Malheureusement, poursuit-elle, les atteintes aux droits de l’homme se sont multipliées : limite du droit de grève à 10 jours par an, criminalisation et poursuite des opposants politiques; le tout couronné par une élection législative exclusive.

Face à cette situation et à ce tableau qui lui a été peint, la présidente du Groupe d’Amitié France-Bénin entend mobiliser d’autres députés français pour faire entendre la voix d’une population qui se sent de plus en plus bafouer.

 

---Publicité---

5 commentaires
  1. Codja dit

    pourquoi vous donnez une platforme a des plaisantins pareils?

  2. MAX LA MENACE dit

    AVANT DE PARLER DE LA POPULATION RAPPROCHEZ-VOUS DE CETTE DERNIERE EN PREMIER LIEU ET CESSEZ DE NOUS DIVERTIR EN VOUS CONTENTANT DE FAIRE FOI A CETTE SIMULACRE D’OPPOSITION DONT LE FOND DE COMMERCE EST D’ETRE DEPUTE A VIE ET DONT LES REPRESENTANTS ADOPTENT DES LOIS SANS LEUR LECTURE ET SE REBIFFENT DES LORS QU’IL S’AGIT DE LEUR MISE EN APPLICATION ET SE CONTENTENT DE DESINFORMER LE PEUPLE.
    APRES ILS SE METTENT A CRIER ABSENCE DE DEMOCRATIE ALORS QUE LA LEUR SE CONFOND AVEC LEUR POCHES GARNIES DES MILLIONS.

    1. Asdeen dit

      Voilà une bonne analyse. Et que ce site d’information qui ne fait aucune preuve de discernement, arrête de diffuser de faux jugements qui ne sont pas ceux du peuple.

  3. magbedo dit

    MERCI MAX LA MENACE
    Des qui ne veulent pas payer les impôts, ils sont dans l’illégalité tout le temps. Ils sont champion dans le soutient de ce qui est faux. Si non comment comprendre que 22 milliards sont simplement gâchés à l’entrée de la ville de Porto-Novo. Et ils ne sont même pas inquiétés. La population n’a pas d’eau potable ni d’électricité. Ils défendaient quoi alors? Toutes la ville de Cotonou est jonchée de tas d’ordures et la ville sent mauvais. Les rue étaient dans le noir à la tombée de la nuit voilà ce que ont servis tout le temps l’ex maire et ses enfants. Il y a trop de choses à citer. Que ceux qui ne comprennent rien cherchent à s’informer.

  4. Dine le Président dit

    C’est même une lettre qu’elle a juste copié et collé sans comprendre le contenu. Groupe Amitiés France Bénin ou Groupe Intérêts Français au BÉNIN. Allons y voir

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus