Deux ghanéens tués par des terroristes à la frontière entre le Burkina Faso et le Mali

Deux chauffeurs ghanéens ont été tués par des terroristes proches de la frontière entre le Burkina Faso et le Mali, rapportent les médias ghanéens.

Les défunts ont été identifiés comme étant Mouhamed Moumen et Suleiman Gariba. Selon Alhaji Shamsu Baba Yaro, président par intérim de la Joint Association of Port Transport Union, ils s’étaient arrêtés près d’une barrière de sécurité à la frontière entre le Burkina Faso et le Mali, dans la ville de Koury, afin de régler leurs arrangements de voyage habituels moyennant paiement de 1 000 francs CFA. Les camions transporteraient des carreaux de sol du port de Takoradi au Ghana pour être livrés à un importateur de la capitale malienne, Bamako. Les raisons de l’attaque ne sont pas connues et aucun groupe terroriste n’a encore revendiqué l’attaque.

La famille de l’un des deux Ghanéens tués a été choquée par la nouvelle. Jafar Haruna, frère du défunt Suleiman Gariba, a déclaré dans une interview que la nouvelle de la mort de son frère était choquante. Il a également révélé que le défunt avait laissé une épouse et deux enfants et qu’il était très jeune. Le Mali, le Burkina Faso, le Niger et plusieurs autres pays du Sahel sont confrontés régulièrement à des attaques terroristes et les autorités de ses pays, l’ONU ou encore les forces multinationales n’arrivent toujours pas à contenir et éliminer les terroristes qui ont élu domicile dans cette partie de l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus