Côte d’Ivoire – Rumeurs d’attaque terroriste: Alassane Ouattara place l’armée en alerte maximale

Une menace de coup d’Etat militaire ou d’attaque armée contre le régime d’ Alassane Ouattara serait réellement prise au sérieux en Côte d’Ivoire. L’armée est donc placée en état d’alerte maximale depuis le dimanche 12 mai 2019 jusqu’au lundi 3 juin 2019.

Des rumeurs de coup d’Etat militaire ou d’attaque armée contre le régime sont prises très au sérieux au plus haut niveau de l’Etat en Côte d’Ivoire, nous annoncent les médais locaux. En effet, selon un communiqué de l’Etat-major général des armées publié le 09 mai 2019, le Président Alassane Ouattara redoute de façon sérieuse une attaque militaire de grande envergure venant du nord du pays. Il a donc placé l’armée et toutes les unités en état d’alerte maximale depuis le dimanche 12 mai 2019 jusqu’au lundi 3 juin 2019.

Selon ledit communiqué de l’Etat-major général des armées publié le 09 mai 2019 et rapporté par Ivoirebusiness, l’armée et toutes ses unités ont été placées en état d’alerte maximale depuis le dimanche 12 mai 2019 jusqu’au lundi 3 juin 2019. « Suite à des rumeurs persistantes faisant état des velléités d’attaques armées aux frontières nord et afin de maintenir un climat de paix sur l’ensemble du territoire national, honneur bien vouloir vous demander, vouloir bien mettre en alerte l’ensemble des troupes placées sous votre ordre du dimanche 12 mai à 6H 00 min au lundi 3 juin 2019 à 18H 00 min »

Selon un autre message qui circule sur les réseaux sociaux, en date du 10 mai 2019 et émis par la direction générale de la police nationale (Dgpn) à destination de tous les services de police, de l’Inspection générale de police (Igp) et du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, « des rumeurs persistantes font état de velléités d’attaques armées, particulièrement aux frontières nord du pays ». C’est pour anticiper sur cette menace que la haute hiérarchie de la police nationale a instruit ses hommes à se mettre en posture d’alerte maximale.

« Honneur vous informer que des rumeurs persistantes font état de velléités d’attaques armées, particulièrement aux frontières nord du pays. Pour prévenir toute atteinte à la sûreté de l’Etat et maintenir un climat sur l’ensemble du territoire national, j’invite les directeurs généraux adjoints, les directeurs centraux, les préfets de police, les chefs de Districts, les commandants d’unité, les chefs de service de commissariat de police circonscription, d’arrondissement et spéciaux, à mettre en alerte l’ensemble des unités de police placées sous leur autorité, particulièrement du dimanche 12 mai, à 6h, au lundi 3 juin, à 18h.»

Selon ce communiqué, les forces de l’ordre sont appelées à « mettre un accent particulier sur le renseignement, rendre compte immédiatement de tout fait suspect et inhabituel susceptible de créer des troubles à l’ordre public et de porter atteinte à la sûreté de l’Etat. »

Cette annonce intervient alors que l’ex-président de l’Assemblée nationale poursuit une longue tournée, entamée depuis plus d’un mois, dans cette partie septentrionale de la Côte d’Ivoire. Guillaume Soro, dans sa visée pour le fauteuil présidentiel en 2020, sillonne villes, villages et hameaux et harangue des foules, parfois sans ménager ses mots contre ses ex-camarades du pouvoir. Est-ce de réelles menaces ou des manœuvres du pouvoir d’Abidjan pour mettre un terme aux tournées de Guillaume Soro ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus