MoovInter

Côte d’Ivoire: radiation promise aux enseignants grévistes

Tous les enseignants qui vont observer la grève lancée par le syndicat de l’éducation seront radiés, menace la ministre en charge de l’éducation,  Kandia Kamissoko Camara hier lundi. Une sortie de la ministre qui pourrait davantage renforcer les grévistes dans leur position qui ont déjà déserté les écoles ce mardi.

L’école ivoirienne vit des moments difficiles. En cette veille des examens de fin d’année, les enseignants ont décidé de déposer la craie pour revendiquer leurs droits. Une grève de quatre jours reconductible qui a déjà pris corps ce mardi. En face, se trouve un gouvernement qui ne veut pas permettre que les enfants soient sacrifiés. La ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Kamissoko Camara a élevé le ton pour demander à tous les enseignants de reprendre le chemin de l’école pour ne pas subir la rigueur de la loi.

--- Publicité---

Plusieurs mesures coercitives sont envisagées pour étouffer la grève. Primo, elle annonce que tous les grévistes verront leur salaire suspendu. « Tous ceux qui seront absents pour fait de grève auront leurs salaires suspendus parce que j’estime que la recréation est terminée », menace la ministre. Elle enfonce le clou quand elle promet que « tous ceux qui vont faire la grève demain, nous allons faire une liste et je vais moi-même la remettre au 1er Ministre et nous allons engager des procédures de radiation ».

Des menaces qui trouvent leur racine dans l’argument que brandit la ministre de l’éducation. Pour elle, la grève est illégale parce qu’aucun préavis de grève n’avait été déposé à son cabinet.

D’autres personnes pour remplacer les grévistes

La ministre pense que cette grève en est une de trop. Et tient droit dans ses bottes lorsqu’elle dit  » nous allons considérer que ce sont des hommes et des femmes qui n’ont plus leur place dans notre corps, ils n’ont plus leur place dans l’enseignement, ils seront remis purement à la disposition de la Fonction publique« . Pour dissuader certains et les amener à désobéir à leur syndicat, elle déclare « je n’hésiterai pas à demander au président de faire appel à ces patriotes que nous avons vus et qui ont exprimé leur désir d’enseigner, pour venir remplacer les grévistes ».

Peu importe les résultats qu’ils auront à la fin de l’année, il faut que les apprenants soient en classe,  peut-on comprendre à travers cette position tranchée du gouvernement.

--- Publicité---

1 commentaire
  1. Dumas dit

    Bien sûr vous ne verrez aucun béninois venir commenter cet article. Ces menaces de radiation dans ce contexte de grève ce seraient passés au Bénin que la majorité des commentateurs de mauvaise foi s’en seraient tous pris à TALON, sous vil prétexte qu’il est en train de mettre le pays à sac et à piétiner le pays.
    Le béninois ne veux pas du développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus