MoovInter

Bénin – Message du chef de l’Etat à la nation: Talon joue à la politique de l’autruche, selon Sylvain Akindes

Les déclarations du président de la république lors de son message à la nation diffusé en synchronisation sur plusieurs chaînes de télévisions et de radios et sur les canaux numériques du gouvernement suscitent des commentaires au sein de l’opinion nationale. Pour l’ancien ministre Sylvain Akindès, le président Talon joue à l’autruche qui fonce la tête dans le sable. 

---Publicité---

Les sorties médiatiques du chef de l’Etat suscitent toujours beaucoup de commentaires au sein de l’opinion nationale; celle de ce lundi 20 mai 2019 n’y a pas échappé. Au sein de la classe politique et dans le rang de certaines personnalités, les avis fusent déjà pour apprécier la déclaration du numéro 1 béninois. Pour l’ancien ministre du général Mathieu kérékou, Monsieur Sylvain Akindes, le président Patrice Talon ne s’est pas prononcé sur les signaux et les messages que le peuple lui a renvoyés.

L’ancien ministre Sylvain Akindes Adékpédjou aurait voulu que le président de la République se prononce sur le taux d’abstention des électeurs lors des dernières élections législatives. A le croire, c’est un message assez important que le peuple envoie au chef de l’Etat; un message auquel il ne devait pas se dérober lors de sa déclaration. « Il n’est jamais sérieux à un certain niveau de responsabilité de jouer à l’autruche qui enfonce sa tête dans le sable pour prétendre qu’il ne voit rien. » indique-t-il pour attirer l’attention du président Talon sur le fait qu’il a feint d’ignorer les mis en garde du peuple béninois en continuant dans sa logique.  » Il aurait été décent de dire ce qu’on a compris du taux d’abstention pour prouver qu’on veut tenir compte du message qu’on y lit. fait-t-il savoir à l’attention du président Talon. Selon lui, le silence sur ces faits est assourdissant de signification quant à la volonté de prendre quoi que ce soit en considération.

---Publicité---

4 commentaires
  1. P. Kassa dit

    C’est un avis suffisamment éclairé de bon sens. Le président joue à une logique d’évitement et de dérobade pour emmener le pays dans ce qu’il ne veut et que LUI estime le mieux pour celui-ci! La vraie question est :  »est-ce que le Président actuel du Bénin sait ce que le peuple attend de lui? ». Depuis avril 2016, il n’a guère tenter de répondre à cette question vitale, mais il s’évertue à développer des alchimies dont il s’extasie tout seul! malgré toutes les voix discordantes, les pleures, les larmes et mêmes des effusions de sang!!!! Une démocratie à la marche forcée qu’on croit pouvoir vendre très prochainement au reste du continent! C’est renversant!!!!!!!!!!!!!

  2. Valentin dit

    Message du chef de l’Etat à la nation: Talon joue à la politique de l’autruche, selon Sylvain Akindes:
    Selon Mr AKINDES « Il n’est jamais sérieux à un certain niveau de responsabilité de jouer à l’autruche qui enfonce sa tête dans le sable pour prétendre qu’il ne voit rien. »
    Qui le lui a permis si ce n’ est pas l’ opposition dans son entièreté. Il fallait s’ y attendre.
    Sinon que voulez vous qu’ il fasse. L’ homme est au volant d’ un bateau dont il tient la commande avec assurance.
    Comment peut on rester a la berge et vouloir arrêter le bateau qui est déjà en haute mer? Allez y voir comment cela est possible

  3. AZALOU dit

    Il n »y a pas que l’indicateur tx d’abstention. Il faut noter la marche mémorable ayant précédé les élections allant du stade de l’amitié à la pl de l’étoile. Clairement le peuple par milliers dit Non à ce qui se passe.
    Et moi je me demande s’il ne faut pas rétablir la peine de mort pour lutter contre certains crimes. Juste remettre ce sujet sur la table car lorsqu’on remet en cause par la ruse 30 ans d’acquis democratique, non merci.
    Que l’on tire comme des oiseaux des civils manifestants pour participer au vote et elire leur representant, non merci.
    Que l’on fait main basse sur les maigres ressources du pays. Non merci
    Que l’on discrimine des citoyens les excluant des votes par pure ruse, non merci.
    Bref, levons nous maintenant. Sans violence agissons.

  4. BOKO Benjamin dit

    Il est normal de ne pas prêter d’attention à tout ce qui bouge. Surtout qu’il y a certains choses qui bougent parcequ’elles veullent bouger. Faut que l’opposition cesse de s’agiter et de chercher des solutions adéquates à ce qu’on vit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

People

Rihanna: son ex chéri, Chris Brown bientôt papa pour la deuxième fois

L'ex de la chanteuse et femme d'affaire Rihanna, Chris Brown sera bientôt papa pour la deuxième fois. Le chanteur Chris Brown va être papa pour la deuxième fois. En effet, il avait découvert en 2015 qu’il était le papa de la petite Royalty (5 ans)…

Monde

États-Unis: Donald Trump lance officiellement sa campagne présidentielle

À la traîne dans les sondages, Donald Trump donne le coup d'envoi de sa campagne à la présidentielle de 2020 lors…

Amara Diané impliqué dans un scandale, défie la justice de son pays

 Amara Diané, ancien footballeur ivoirien, vient d'être impliqué dans un scandale qui fera certainement grand bruit…

Argentine: Diego Maradona furieux après une défaite de l’Albiceleste

Diego Maradona, légende du football argentin, s’est emporté contre le comportement des joueurs de la sélection,…

L’ex-président égyptien Mohamed Morsi est passé de vie à trépas au tribunal

L'ancien président égyptien Mohamed Morsi est mort après avoir été victime d'un malaise pendant sa comparution au…

Congo: Guillaume Soro prend conseils chez Joseph Kabila

L'ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, a rencontré le 5 juin à Kinshasa l'ex-président congolais…

Nasser al-Khelaïfi: « personne n’a obligé Neymar à signer au PSG »

Dans un entretien à paraître mardi 18 juin dans France Football, Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG, s'est…

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus