MoovInter

Bénin: le parti FCDB fait en 7 points le décryptage du message du président Talon sur la crise électorale

Le parti Force cauri pour le développement du Bénin a tenu cet après-midi à son siège à calavi, un point de presse pour se prononcer sur le message du président Patrice Talon relatif aux violences post-électorales. Dans un décryptage en sept points essentiels, le ministre Soumanou Toléba et les responsables du jeune parti ont donné leur lecture du contenu de l’adresse du président de la république.

Quarante huit heures (48) après le message du chef de l’Etat à la nation sur les dernières violences post-électorales, les responsables du bureau politique national au grand complet ont tenu ce jour mercredi 22 Mai 2019 au siège du parti à Calavi, un point de presse de restitution du décryptage fait en session extraordinaire tenu le mardi 21 mai sur le contenu du message adressé par le chef de l’Etat le président Patrice Talon à la Nation.

---Publicité---

Dans ce point de presse lu par le ministre Alain Adihou, conseiller spécial aux affaires politiques du parti, le ministre Alain Adihou et ses lieutenants après avoir salué le fait que le président de la république ait pu rompre le silence pour s’adresser à son peuple qui attendait depuis un certains temps de l’écouter, ont fait le décryptage de son discours en 7 points.

Le décryptage en 7 points du discours du président Talon:

D’entrée de jeu, le ministre Alain Adihou a fait remarquer que le parti FCDB en tant que parti politique d’opposition, mais une opposition constructive ne s’oppose pas aux messages, fussent-ils ceux du chef de l’Etat, mais il s’oppose aux faits. C’est pour cela que après avoir écouté et analyser le message du président de la république, le bureau politique du parti, réuni en session extraordinaire, accueille le message et fait quelques commentaires sous formes de déclaration. Ces commentaires faits en 7 points se présentent comme suit:

  • Sur la fin du processus électoral: pour le parti fcdb, le fait que le président dans son message a déclaré la fin du processus électoral relatif à la huitième législature doit définitivement fixer ceux qui réclament la reprise du processus. Pour sa part, tout en regrettant ce qui s’est passé à l’occasion de ces élections, le fcdb prend acte du « coup de sifflet final de l’arbitre central du match électoral ». Selon eux, c’est le chef de l’Etat selon les textes de la république qui convoque le corps électoral et qui en apprécie la fin après que les institutions impliquées dans l’organisation aient joué leur rôle.
  • Sur les séquelles laissées par les élections : pour le parti force cauri pour le développement du Bénin, les dernières élections législatives ont laissé des traces douloureuses. Le chef de l’Etat dans son message l’a d’ailleurs reconnu. Il justifie ces douleurs par la difficile réforme du système partisan bien que la réforme soit à la fois souhaitée et redoutée. Souhaitée par tous, mais redoutée par les défenseurs du statu quo. Mais pour le parti fcdb, les réformes n’expliquent pas à elles-seules les douleurs vécues lors des dernières élections législatives. Pour les responsables de ce parti, le chef de l’Etat sait que c’est le nouveau code électoral qui a engendré les douleurs des dernières élections. Ils se réjouissent que le chef de l’Etat ait évoqué la relecture de ce code controversé, mais souhaite que cette relecture soit faite de façon à retirer tous les articles incriminés, du moins à les améliorer en indiquant les modes opératoires qui ne permettent plus à quiconque de l’administration fut-il ministre ou directeur d’empêcher certains partis politiques ou acteurs politiques de competir avec d’autres.
  • Sur la poursuite des réformes: pour le parti fcdb, le président Talon sait qu’à lui seul, il ne peut pas réformer la société béninoise. Il ne le pourra pas, d’autant moins que la population n’adhérera pas à ces réformes, précisent-ils dans leur déclaration. Aussi, estiment-ils, mieux que les réformes elles-mêmes, ce sont la manière et les conditions de leur réalisation qui ont fait problème. Aussi affirment-ils pour leur mise en oeuvre efficace et durable, l’adhésion de la population est incontournable. Le parti fcdb invite donc le chef de l’Etat à tenir compte de cette nécessaire adhésion pour renouer durablement la confiance entre lui et ses administrés.
  • Sur les frustrations ayant conduit aux violences: le parti fcdb a rappelé que dans les pays qui ont connu des violences post-électorales, suivent toujours les frustrations entraînées par la mise en application forcée de mauvaises lois. Aucune controverse, encore moins aucune frustration n’est donc à sous-estimer, ont-ils indiqué dans leur point de presse.
  • Sur la nécessité d’un dialogue franc: le Fcdb souhaite que cela soit effectivement une rencontre nationale au cours de laquelle acteurs politiques, organisations de la société civile et forces religieuses se retrouvent dans un « dialogue responsable pour apprécier les mutations profondes que traduit l’essoufflement de notre modèle politico-sociétal et définir les nouvelles bases nécessaires à son nouvel équilibre durable. Les acquis de cette rencontre doivent être versés à des institutions et à des organes compétents de la république en vue de la définition d’un nouveau contrat de gestion de la chose publique.
  • Sur le renforcement de la sécurité des sites touristiques: le parti fcdb encourage le chef de l’Etat dans sa décision et souhaite que le renforcement de la sécurité soit étendu à tous les sites touristiques;
  • Sur l’effectivité de la réalisation des engagements du chef de l’Etat: le parti fcdb appréciera la mise en oeuvre diligente des actions qui découlent du message du président de la République aussi bien celles qui incombent aux députés. Le parti « se fera un point d’honneur à participer à la réalisation de ces actions toutes les fois qu’il y sera invité mais aussi à les analyser et les critiquer tout en faisant des propositions alternatives. « 

---Publicité---

1 commentaire
  1. Ghost babaguida dit

    Il ferait mieux pour lui d’aller quémander un poste de ministre ou de DC

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

People

Rihanna: son ex chéri, Chris Brown bientôt papa pour la deuxième fois

L'ex de la chanteuse et femme d'affaire Rihanna, Chris Brown sera bientôt papa pour la deuxième fois. Le chanteur Chris Brown va être papa pour la deuxième fois. En effet, il avait découvert en 2015 qu’il était le papa de la petite Royalty (5 ans)…

Monde

Argentine: Diego Maradona furieux après une défaite de l’Albiceleste

Diego Maradona, légende du football argentin, s’est emporté contre le comportement des joueurs de la sélection,…

L’ex-président égyptien Mohamed Morsi est passé de vie à trépas au tribunal

L'ancien président égyptien Mohamed Morsi est mort après avoir été victime d'un malaise pendant sa comparution au…

Nasser al-Khelaïfi: « personne n’a obligé Neymar à signer au PSG »

Dans un entretien à paraître mardi 18 juin dans France Football, Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG, s'est…

Brésil: Neymar face à une nouvelle enquête, ses 36 propriétés saisies !

Accusé de viol par une jeune femme et sous le coup d’une deuxième enquête pour divulgation de photos intimes,…

Nigéria: au moins 30 morts après un triple attentat-suicide perpétré par Boko Haram

Attribué à Boko Haram, le triple attentat-suicide a eu lieu dimanche 16 juin au soir près de Konduga, dans le…

“Je n’aime pas ça”: Trump demande à son chef de cabinet de quitter la pièce car il tousse (Vidéo)

Trump n'aime pas que l'on tousse pendant qu'il parle. Alors que la chaîne ABC l'interviewait, la président…

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus