MoovInter

Bénin: lancée pour aujourd’hui, la grève de la CSTB a fait un véritable flop

La confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) a annoncé pour ce mercredi 15 Mai 2019 une grève de protestation qui finalement a connu un flop. Les travailleurs ont préféré boycotter le mot d’ordre lancé par leur secrétaire général.

--- Publicité---

A la faveur d’une session extraordinaire tenue à la Bourse de travail de Cotonou le Jeudi 8 avril dernier, les membres du bureau exécutif national de la confédération nationale des travailleurs du Bénin (Cstb) ont décrété une grève de 24 heures pour le Mercredi 15 mai 2019 aux fins d’exiger du gouvernement la satisfaction de certaines revendications corporatistes. Mais à l’arrivée cette motion de grève de 24 heures a fait un véritable flop. Dans le secteur de l’enseignement, les enseignants n’ont pas respecté le mot d’ordre de grève; ils étaient quasiment tous à leur poste.

Précisons que les membres du bureau exécutif national de la Cstb se sont réunis ce 8 mai à la Bourse du Travail pour apprécier la situation sociopolitique qui prévaut au Bénin. Ils se sont prononcés sur les différents appels à la paix. Pour Kassa Mampo, secrétaire général de la confédération, il ne suffit pas d’appeler à la paix sans poser des pas en conséquence. C’est pourquoi, il invite tous les artisans de paix à considérer les facteurs qui conduisent véritablement à la paix. Le facteur prépondérant, selon la Cstb, reste l’écoute des travailleurs. Si le gouvernement n’écoute pas les travailleurs, la paix ne sera qu’un vain mot, a fait savoir Kassa Mampo. C’est donc après avoir analysé la situation des travailleurs et fait le point de leurs revendications que la Cstb a décidé d’observer une grève générale de 24 heures. Cette grève pourra être reconduite si le gouvernement ne donne pas une suite favorable aux attentes des travailleurs. Mais pour une première tentative de cette confédération après la réduction à 10 jours par ans du temps légal de grève, les travailleurs sont restés prudents et n’ont pas voulu suivre le mot d’ordre.

--- Publicité---

2 commentaires
  1. MAX LA MENACE dit

    POURQUOI LES COMMENTATAIRES SE FONT-ILS ABSENTS QUAND LA POPULATION OU LE PEUPLE QU’ILS SEMBLENT REPRESENTER SE PRENNENT EN CHARGE ????
    NUL N’EST DUPE ET LE PAYS A BESOIN DE DEVELOPPEMENT ET NON DE VULGAIRES POLITICIENS ASSOIFFES DE GAINS FACILES.
    LA POLITIQUE POLITICIENNE EST DEVENUE UN FOND CE COMMERCE.
    DEPUTE A VIE !!!!!!
    PRESIDENT A VIE !!!!!!
    QUELLE HORREUR ????
    ET POURTANT ON PRETEND PARLER AU NOM DU PEUPLE ????????
    QUE LE SEIGNEUR NOUS EPARGNE A JAMAIS.

  2. COOVY dit

    Quand le peuple parle, on le sait toujours. En 1989-1990, le peuple n’a brûlé aucun édifice, n’a eu besoin d’aucun chasseur traditionnel payé pour tirer sur d’autres Béninois, n’a incendié aucune maison des tortionnaires du PRPB. Et pourtant, le changement a eu lieu, car c’était le peuple qui parlait.
    Aujourd’hui, ce sont des hors-la-loi et des anarchistes qui parlent au nom du peuple. C’est pourquoi le peuple ne les suit pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus