gaetane

Bénin – Fête de travail: les syndicalistes mécontents du gouvernement

Les  travailleurs ont remis, comme à l’accoutumée, leur cahier de doléances ce 1er mai. Ils se disent mécontents de la rupture du dialogue social entre le gouvernement et les centrales et confédérations syndicales.

Réunies à l’Infosec de Cotonou ce matin pour sacrifier à la tradition, les centrales et confédérations syndicales ont fait part de leurs doléances au gouvernement. C’est le ministre du travail et de la fonction publique, Mathys Adidjatou qui a reçu des mains des représentants des travailleurs la traditionnelle liste de leurs revendications. Pour Le secrétaire général de l’Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin (Unstb) Emmanuel Zounnon, le dialogue est un outil de développement. « Le seul conflit entre les travailleurs et le gouvernement reste la qualité du dialogue et le manque de sincérité qui caractérise les gouvernants », se désole-t-il.

Par-contre, la ministre du travail et de la fonction publique apprécie la qualité des négociation qui ont débouché sur la prise de plusieurs arrêtés ministériels en faveur des travailleurs. Mathys Adidjatou  a laissé entendre que onze conventions collectives de travail ont été signées en faveur des travailleurs du para-public et du privé. Ses efforts vont se poursuivre, informe la ministre de travail. Il faut dire que seule la confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb) n’a pas pris part à cette rencontre annuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus