Bénin – Crise post-électorale: l’Usl annonce une enquête conjointe

L’Union sociale libérale condamne avec la dernière rigueur les événements malheureux enregistrés au Bénin tout au long du processus électoral. Il dénonce la tentative d’arrestation de Boni Yayi et annonce qu’il fera tout pour qu’une enquête conjointe conduite par les juges nationaux et internationaux soit ouverte à l’effet de situer les responsabilités.

L’Union sociale libérale (Usl) se dit préoccupée par la tension post-électorale qui sévit au Bénin depuis quelques jours. Ce parti estime que le taux de participation au scrutin devrait amener le gouvernement à revoir les copies. Mais, déplore l’Usl, c’est sans compter avec la tentative d’arrestation de l’ancien chef d’Etat Boni Yayi. Ce qui a suscité la révolte populaire les 1er et 2 mai dernier. Les interventions militaires ont fait sept morts, clarifient le parti du roi de la volaille. Il dénonce cet état de chose qui ne ressemble en rien à la démocratie béninoise.

En conséquence, le parti jure qu’il fera tout ce qui est de son pouvoir pour que les enquêteurs nationaux et internationaux diligentent conjointement des enquêtes afin de situer les responsabilités. Pour l’Usl, rien ne saurait justifier des tirs à balle réelle sur des citoyens qui manifestent sans arme. L’Usl compatit par la suite “à la douleur des familles de nos compatriotes ainsi lâchement assassinés”.

Il faut dire que les affrontements en population et forces armées ont fait plusieurs morts. L’opposition évoque sept morts. Mais aucun chiffre officiel n’est encore annoncé par le gouvernement. Le ministre de l’intérieur Sacca lafia a confié à Rfi que les forces de l’ordre ont fait usage d’armes létales parce que débordées par la foule.

3 commentaires
  1. Afrobenin dit

    Voilà des dealeurs qui lancent des enquêtes maintenant, franchement, quelle tristesse !

  2. Dine le Président dit

    Si les drogués comme lui étaient allés brûler ses biens, il en ferait certainement cas. Mais nous, nous prônons la paix et la sécurisation des biens et des personnes à travers l’Armée et la Police Républicaine. Nous n’accepterons jamais que de vils individus aillent détruire les biens de nos concitoyens qui ont eu le courage de créer des emplois.

  3. Florian dit

    Cette fameuse enquête consistera à faire quoi ? Persona no grata

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.