Bénin – Crise post-électorale: ces rois qui mettent le feu aux poudres

Les rois du septentrion, plus précisément ceux de Parakou ont donné de la voix pour apprécier la situation électorale en cours au Bénin. Ce qui paraît normal pour la préservation de la paix. Le hic, c’est le contenu de leur message qui semble attisé le feu déjà très ardent.

Les rois et têtes couronnées de la cité des Kobourous s’invitent à nouveau dans le débat politique national. Leur sortie médiatique du dimanche 5 avril, loin de calmer les ardeurs, a le désavantage d’enflammer les esprits que tous les béninois s’emploient à émousser. Dans un climat aussi délétère que celui que vivent les Béninois depuis le 27 avril, le discours, d’où qu’il vient, devrait avoir pour unique but l’apaisement des cœur meurtri, angoissé, attristé et apeuré. Malheureusement, ces rois qui s’illustrent négativement semblent ignorés leur rôle dans la cité. En indexant des leaders politiques de la partie méridionale qui n’auraient jamais demandé de calciner les biens meubles et immeubles de leurs adversaires politiques, ils mettent à mal l’unité nationale du pays.

Alors que la constitution du 11 décembre 1990 stipule que le Bénin est un et indivisible, tout roi, politisé, manipulé ou soudoyé devrait avoir pour objectif premier le respect des normes républicaines. Si les gardiens de la tradition n’arrivent plus à se faire respecter au nom des affinités ou de pattes graissées, le pays pourra basculer dans la violence. Les premières victimes seront des innocents qui ne sont mêlés ni de près ni de loin au champ du troc. Le lion qui apparaît dans le village chaque matin se confond au chat de la maison. Les rois de Parakou, s’ils aiment leur couronne, devraient faire amende honorable et donner dans un discours de paix, de l’unité nationale et de concorde. Sinon, la couronne dont ils s’affublent pour faire la transaction sera dénuée de tout sens. Un roi, un vrai, ne divise jamais mais construit.

4 commentaires
  1. sultan aziz dit

    Celui…qui s’autoproclamme…roi et charge…yayai est un coutumier des faits..

    Son mode opératoire…c’est de faire la coubette..devant celui à un brin de pouvoir..afin d’avoir à manger

    D’abord..il fut un can cre..de premier..plan au mathieu bouké…et renvoyé pour pagaille,indiscipline par le proviseur..

    C’est dans cet état…qu’il tombe…comme boy et homme à tout faire..de dankoro soulé..alors prefet du borgou…plus tard..à la voiries de cotonou..

    Aprés la conf nat…il devient…rb..pur et dur à parakou doublé..de rensiegnements pour dénoncer…aux regime soglo…les o pposants..et se voir nommé maire…de parakou..(vente des terrains dans le faux)..

    Nous l’avons chassé..pour mettre saka désiré…

    A propos….comment à a t il eu ses diplomes….?..justes en les achetant

    Enfi sanrigui…restera un faux..un corruptuer sans dignité

  2. Matolo Magloire dit

    MON FRÈRE QUI APPELEZ VOUS ROIS OU TÊTES COURONNÉS DU BÉNIN? C’EST VOYOUS QUI SONT PRÊTS SEULEMENT A TUER LEURS FRÈRES ET PRENDRE LES ÉPOUSES ET LAISSER LES ENFANTS DANS LA MISÈRE, CEUX LÀ QUI VENDENT LEUR ÂMES AUX POLITICIENS SATANS, POUR DE L’ ARGENT SALE QU’ILS AILLENT TOUS AU DIABLE, QUE DIS JE, ILS LE SONT D’AILLEURS PUISQU’ILS SONT SES ADEPTES.

  3. Adelle dit

    Qui est roi de Parakou, se sont les klebés de Talon.

  4. Confidenciel79 dit

    MR TALON doit demissioner tout ce desordre pour Les legislatives figurons nous pour Les presidentielles.Quelle honte!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus