MoovInter

Bénin – Choisir entre le parlement et le gouvernement: le dilemme cornélien de Homéky

Le ministre de la culture, du tourisme et des sports s’est rendu au siège de l’Assemblée nationale hier en vue de retirer ses attributs. A la fin de ce traditionnel exercice avant l’installation de toute législature, il s’est prêté aux questions des journalistes. Le choix entre rester au gouvernement et aller au parlement paraît un exercice difficile pour lui.

Ministre du gouvernement depuis le 7 avril 2016, Oswald Homéky a engagé des réformes majeures dans les sous-secteurs du tourisme, de la culture et bien évidemment des sports. Les résultats des réformes lui donnent envie de continuer pour définitivement révéler le Bénin dans son domaine. « Je veux dire que c’est avec beaucoup de fierté que j’ai été élu député. Le score est déjà un message de la population qui souhaite avoir leur fils au parlement. Cela étant il faut aussi avoir conscience des attentes des acteurs de la chaîne culturelle, touristique et sportive…. La décision de siéger ou non , je la prendrai; je consulterai également le chef de l’Etat », répond-il à la question de savoir s’il va siéger au parlement ou s’il va demeurer membre du gouvernement.

--- Publicité---

Toutefois, il est dans un dilemme profond. Entre un secteur qu’il a fini par épouser et qui le « passionne » et siéger au sein d’un parlement qui a besoin d’une touche particulière pour corriger les imperfections, Oswald Homéky a de difficultés à opérer un choix dans l’immédiat. « Je suis déjà heureux d’avoir à choisir entre continuer les réformes qui portent déjà leur fruit et participer à un parlement qui a besoin, excusez-moi le terme, d’être un peu plus dynamique et à laquelle je souhaiterais participer avec beaucoup de joie« , fait-il savoir. Il entend consulter outre le chef de l’Exécutif sa base électorale avant « d’aviser ».

Troisième sur la liste de l’Union progressiste dans la onzième circonscription électorale, il est porté en triomphe par ses électeurs. La commune de Djacotomey a totalisé plus trente quatre mille voix sur les soixante quatorze de la circonscription électorale. Pour le ministre, ce score n’est pas anodin. C’est un message que la population lui a envoyé. Et il faut le prendre en compte.

 

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus