MoovInter

Bénin: Après le retrait des attributs, voici les impressions de quelques députés

Les députés nouvellement élus sacrifient à une tradition avant leur installation. Deux jours durant, ils vont défiler pour rentrer en possession de leurs attributs. Ceux-ci y sont allés ce matin et se sont prêtés aux questions des journalistes de Radio Hémicycle à la fin de l’exercice.

Plusieurs députés sont déjà allés remplir les formalités administratives ce matin. Il s’agit plus précisément du retrait de leurs attributs. Ces attributs sont composés d’une écharpe, des insignes distinctives telles que la cocarde, le macaron pour leur véhicule, et plusieurs documents dont le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, la Constitution du 11 décembre 1990, le Guide du député et autres. A la fin de cette formalités, certains passent par le studio de Radio Hémicycle avant se retirer.

--- Publicité---

Au nombre de ceux-ci, le ministre Oswald Homéky, Me Abraham Zinzindohoué, Fortunet Nuatin, Serge Ernest Médéwanou, David Gbahoungba et bien d’autres. Chacun d’eux a tenu à remercier les électeurs qui ont bien voulu leur accorder leurs suffrages le jour de vote. Ils s’inscrivent dans la droite ligne de la continuité des réformes politiques qui ont permis d’assainir l’environnement politique. La particularité, chacun d’eux a une petite idée de ce qu’il doit faire pour se départir de la foule.

Pour Oswald Homéky, si sa base électorale et le chef de l’Etat lui donnent l’opportunité de siéger au parlement, il va initier des lois pour appuyer les secteurs culturels, sportifs, touristiques pour permettre à la jeunesse de s’épanouir. Dans le même temps, Abraham Zinzindohoué jure que des questions orales et écrites viendront pour permettre au gouvernement de mieux faire. Pour être plus concret, la loi sur le financement des partis politiques verra le jour. Ancien député, il laisse entendre que la première législature a bien travaillé. il espère que cette législature, la première après la réforme, fera mieux.

La bataille pour le perchoir…

Les potentiels successeurs de Me Adrien Houngbédji refusent de se prononcer de la plus limpide manière sur la question. Que ça soit Oswald Homéky ou Abraham Zinzindohoué, ce n’est pas le perchoir qui importe. Ils sont au service de la nation. Le premier a dit qu’il avisera au cas où il sera appelé à quitter le gouvernement pour siéger au parlement. Le second ne veut pas que le débat se ramène à sa personne. Peut importe sa position au sein de l’Hémicycle. Il mettra tout en oeuvre pour que les populations aient tout le contraire de l’idée qu’elles se font de la huitième législature, jure-t-il.

--- Publicité---

1 commentaire
  1. Adelle dit

    Ces députés ne sont pas élus par le peuple, ils sont élus par Talon Patrice donc ils n’ont qu’à faire ce qu’ils veulent. Pourquoi ils vont remercier le peuple, pour qu’elle raison ils n’a qu’à remercier Talon, bande des voleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus