MoovInter

Bénin: Amnesty International exige la levée de toute surveillance du domicile de Yayi

A travers un communiqué de presse, Amnesty international a déploré tous les actes de violation des droits de l’homme qui ont cours en République du Bénin et demande le retrait des forces de sécurités postées à l’entrée de la rue de l’ancien président Yayi Boni.

La situation socio-politique du Bénin notamment la violation des droits d’aller et de venir de l’ancien président Thomas Boni Yayi a attiré l’attention des responsables de Amnesty International. Dans un communiqué en date de ce jour Mardi 14 mai 2019, ils déplorent les morts et les arrestations arbitraires qui ont actuellement court dans le pays depuis les dernières élections législatives. Selon le communiqué de Amnesty international, la répression a atteint des « proportions inquiétantes au Bénin où quatre personnes ont été tuées lors des manifestations post-électorales, et les familles des victimes peinent à récupérer les corps
du fait d’obstacles administratifs ».

--- Publicité---

Mais l’autre situation qui a attiré l’attention de cet organisme de défense des droits humains est l’assignation à résidence de l’ancien président de la République, le président d’honneur du parti des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), Boni Yayi dont le domicile est surveillé par des policiers. cette violation des droits de l’intéressé est désapprouvée par l’organisme international de défense des droits humains. Il demande aux autorités de prendre de toute urgence des mesures pour débarrasser les abords du domicile de l’ancien président Boni Yayi de la présence des forces de l’ordre.

--- Publicité---

16 commentaires
  1. Ledoux dit

    Yayi Boni, tient bon. Toutes choses a une fin.

  2. Parole du sage dit

    Bien dit…! Il est temps que la dignité humaine soit restaurée au Bénin (sans parti pris)…! Aucune paix durable ne peut se construire sans adopter des comportements de paix ou poser des actes de paix. La paix n’est pas un vain mot…!

  3. Florian dit

    Au lieu que l’amnesty international s’attaque aux consequences qu’elle s’attaque aux causes car après tout nous sommes dans un pays droit assis sur des lois dont personne n’est au dessus et force doit rester à la loi. Chers membres de l’amnesty aucun beninois conscient des consequences de violence n’est privé de ces droits et libertés sauf les fauteurs de troubles qui pensent qu’ils sont au dessus de tout en appelant le peu du peuple à se revolter contre un pouvoir en place dont sa gouvernance ne souffre d’aucune irregularité comme le pensent les haîneux qui se reclament d’une opposition que je qualifie d’opposition destructive. La belle preuve si l’opposition n’avait-elle pas appeler certains concitoyens à la violence allons-nous enrégistrer les degâts materiels et humains ? voilà pourquoi l’amnesty ne doit jamais s’attaquer aux conséquences mais plutôt aux causes, raison amnesty n’a aucun droit à demander la levée de quoique ce soit sur les ruelles de Yayi avant le vendredi car il est l’auteur des violences

    1. Seka dit

      Très bien dit. Il s’agit pas plus ni moins d’un délinquant avéré que le soi-disant Amnesty international Bénin se déshonore à défendre.

  4. AZALOU dit

    Quelle bande d’idiots ces pseudos intellos de la rupture

    1. Martial Togni dit

      Il ne s’agit pas d’insulter les autre dans ce faux débat
      Les injures sont dignes de faiblesse intellectuelle et de manque d’arguments. Ce qui justifie la cause que vous défendez.
      Le Bénin est un état de droit effectivement et l’amnistie internationale n’a aucune leçon à nous donner.
      Souvenez des émigrants en Libye… c’est là qu’elle a à réagir.

      1. La Patience dit

        L’expression même défaut, cela montre que vous n’avez aucune culture. Alors pardon n’étalez pas votre ignorance Mr Togni, toi et tes suppos qui étalez votre ignorance. Vous resemblez à ceux que vous défendez, car celui qui est vraiment instruit est loin de rester sourd à tous les appels à la raison.

  5. L'homme patient dit

    Et vous pensez, ignorants que vous êtes, que bafouer les droits des personnes et les arrêter à tout coin de rue à cause de leurs opinions, les privant de leur liberté et de leur droit au vôte est caractéristique d’un État de droit. L’histoire vous rattrapera tous vous et votre rupture.

  6. Henri dit

    Florian , seka et martial sont trop taré pour partager ses genres de commentaire. Si sa se trouve vous ne résidez pas au pays. Plagiat

  7. Bruno dit

    Bonsoir
    Je ne pense pas que Amnesty international ou des manifestants décédés soient la cible la plus juste de la situation.
    Le fait est qu’on a laissé un loup rentrer dans la bergerie, et qu’il décore une à une les brebis.

    Les premières de ces brebis sont les maigres sauvegardes de la démocratie. Des possibilités administratives discutables pour museler la parole contradictoire.

    Qui seront les prochaines ?

    B

  8. Amoureux du Bénin dit

    Ils sont qui pour exiger quoi que ce soit ? Qu’ils aillent exiger qu’Israël libère la Palestine ?

  9. Juion dit

    Laissez tomber tout va bien yayi doit rester laba

  10. AZALOU dit

    Les choses commencent à se préciser.
    Votre bonhomme bientôt ne pourra plus sortir du Bénin et bomber le torse. Il pourra en être capturer et livré à la Cpi. Divertissez’vous bien en salissant des pages. Tirez sur des civils. Assignez les concurrents. Vous n’aurez apres ques des grincements de dents et des yeux pour pleurer.

  11. Winriwan dit

    Dans cette organisation il n’y a que des automates ou quoi..? Eux ils sont là c’est juste pour demander de levé le dispositif sécuritaire installé chez Yayi, il le demande sans faire d’analyse, sans réfléchir. Yayi est l’ennemi numéro 1 du Benin en ce moment, il s’est comporté comme un délinquant et il faut le traiter comme tel..!

  12. Qdotou dit

    Toi tu n’as rien dis de bon vous êtes tous a l’image de votre discipline talon de diable

  13. Dovenan dit

    Winriwan c’est quoi la definition d’un delinquant.
    Est-ce que vous y classez ces messieurs et dames qui prospèrent en parasite pendant des année au depens de l’Etat beninois sans payer d’impôts, des personnes qui tentent en vain d’empoisonner d’autres et qui fuient la sanction de la loi, ou encore des personnes qui ayant juré à la face du monde qu’ils respecteraient la loi fondamentale par leur serment font fi de ce dernier. Il est où le delinquant. Celui qui demande la démocratie par le vote inclusif ou celui qui en bafoue les principes cardinaux sans être inquiété pour l’instant. ???

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus