Algérie: l’appel du président au peuple

Le président algérien par intérim, Abdelkader Bensalah, a affirmé que le dialogue et la consultation étaient les seuls moyens de garantir une solution pacifique à la crise dans le pays.

« Un dialogue le plus large possible, intelligent, constructif et digne de confiance reste le seul moyen de parvenir à un consensus fructueux », a déclaré dans un message adressé à la nation dimanche au début du mois sacré du Ramadan, le président par intérim de l’Algérie. Abdelkader Bensalah a déclaré que la garantie de ces négociations permettrait de créer les conditions nécessaires à la tenue, dans les conditions convenues, de l’élection présidentielle, prévue pour le 4 juillet prochain. Il a surtout affirmé que les élections seraient les seules à pouvoir garantir une «solution à l’instabilité politique et institutionnelle actuelle dans le pays ».

L’Algérie traverse une crise politique profonde depuis le 22 février. Des centaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue pour réclamer des changements dans le système, ce qui a entraîné la démission du président Abdelaziz Bouteflika. Depuis lors, plusieurs personnalités du monde des affaires, notamment d’anciens responsables du gouvernement, Ahmed Ouyahia, le ministre des Finances, Mohamed Loukal et le frère cadet du président Saïd Bouteflika, ainsi que d’autres officiers supérieurs de l’armée et des renseignements, ont été traduits en justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus