Afrique du sud: assassinat d’un opposant rwandais en exil

Camir Nkurunziza, réfugié rwandais en Afrique du Sud et militant politique, a été abattu jeudi 30 mai au Cap, a déclaré à la BBC un membre du parti en exil, le Rwanda National Congress (RNC).

Nkurunziza était jusqu’à récemment, membre du RNC, qui fait campagne contre le gouvernement du président Paul Kagame. Avant de fuir le Rwanda, il avait servi dans la garde présidentielle. La voiture de M. Nkurunziza a été détournée avant d’être criblée de balles, a déclaré Epimaque Munyaneza, du RNC. La police sud-africaine n’a pas confirmé la mort de Nkurunziza mais a informé la BBC qu’elle enquêtait sur ces informations.

En 2013, l’un des fondateurs de la RNC, Patrick Karegeya, a été tué dans sa chambre d’hôtel à Johannesburg. Une autre personnalité de l’opposition, Kayumba Nyamwasa, a survécu à une tentative d’assassinat en 2010, également en Afrique du Sud. Le RNC attribue les deux attaques aux autorités rwandaises. Le Rwanda a nié toute implication dans les deux affaires, bien que peu de temps après la mort de M. Karegeya, le président Kagame a déclaré: “Vous ne pouvez pas trahir le Rwanda et ne pas être puni pour cela.”

1 commentaire
  1. Amelagbe dit

    Voila le modele que le clan Talon veut etablir au Benin!
    Assassiner les manifestants sur le territoire, en prelude aux assassinats des exiles…
    Mais le Benin n’est pas le Rwanda et nous nevlaisserons pas notre democratie mourrir sous Talon!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.