Accueil » Soudan : l’Union Africaine lance un ultimatum au conseil militaire
Politique

Soudan : l’Union Africaine lance un ultimatum au conseil militaire

Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l'Union Africaine

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a donné lundi à l’armée soudanaise 15 jours pour remettre le pouvoir à un régime civil, sous peine de révocation de l’adhésion du Soudan à l’organe principal de la paix de la région.

L’Union Africaine « condamne fermement et rejette totalement la prise du pouvoir par l’armée soudanaise et son projet de diriger la transition pendant deux ans », a déclaré l’organisation dans son communiqué, ajoutant que si l’armée ne cédait pas le pouvoir à la société civile dans les 15 jours, elle suspendra « la participation du Soudan à toutes les activités de l’UA jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel ». La décision de l’UA fait suite à l’annonce faite par le lieutenant général Abdel-Fattah al Burhan, le 13 avril, que l’armée transmettra aux civils le contrôle du pays dans les deux prochaines  années. Le Soudan est dans la tourmente depuis des mois avec des manifestants qui ont demandé que l’ancien président Omar al-Bashir soit démis de ses fonctions. Le 11 avril, l’armée a destitué al-Bashir lors d’un coup d’État militaire, mais les manifestations persistent, alors que le public réclame un régime civil et démocratique.

Selon le communiqué publié lundi, l’UA soutient la lutte du peuple soudanais et exprime « sa profonde préoccupation » sur le coup d’État et son impact sur le pays, en particulier la suspension par le ministre de la Défense, Ahmed Awad ibn Auf, de la constitution ainsi que la dissolution de l’Assemblée nationale, la formation d’un gouvernement de transition dirigé par l’armée et l’imposition d’un état d’urgence de trois mois. « L’UA demande instamment à l’armée soudanaise de s’abstenir de tout acte ou déclaration susceptible de compliquer davantage la situation dans le pays et d’affecter négativement la sécurité et la stabilité de la région », a-t-il déclaré. Cette ordonnance intervient un jour après que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la Norvège ont exhorté le Conseil militaire de transition soudanais à transférer le pouvoir à la société civile.

A Lire Aussi

[Exclu] Komi Koutché : les détails sur le rejet de son extradition au Bénin (Décision)

Modeste Dossou

Burkina Faso: Alassane Ouattara manœuvre pour le retour de Blaise Compaoré

Modeste Dossou

Egypte: la révision constitutionnelle approuvée par référendum

Marturin S. ATCHA

Gabon: après Ryad, Rabat et Londres, Ali Bongo annoncé dans un autre pays

Modeste Dossou

« Pourquoi la CPI interdit à Laurent Gbagbo de rentrer en Côte d’Ivoire? », Jean-Paul Lecoq (Vidéo)

Modeste Dossou

Birmanie: la Cour suprême rejette le recours des deux journalistes de Reuters emprisonnés

Vincent DEGUENON

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus