Sénégal: les boulangers en grève exigent une condition au gouvernement

Les boulangers sénégalais ont entamé avec l’appui de leur fédération, un mouvement de grève de 72 heures depuis le mercredi 17 avril 2019 sur toute l’étendue du territoire national. Ils exigent à être reçus par le premier ministre.

Le mouvement de grève lancé dans le secteur de la boulangerie, ce mercredi, a été suivi à 80 % à travers le pays, selon le président de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal (FNBS), interrogé par Iradio (privée). « Les remontées » en provenance des régions sont satisfaisantes, a dit Amadou Gaye, ajoutant que le mot d’ordre sera suivi à 90%, jeudi, car « beaucoup de boulangers ont appelé pour dire qu’ils n’avaient pas la bonne information » au sujet de la grève.

---Publicité---

Entre autre des raisons évoquées par les boulangers figurent la hausse des coûts de la farine, des taxes, le blocage des prix du pain depuis 2014, mais aussi une faute d’entente avec le ministère du Commerce qui les pousse à demander à rencontrer le Premier ministre.

A l’image des « Gilets jaunes » qui manifestent chaque week-end en France, le président de la FNBS assurent qu’ils procéderont chaque semaine à un arrêt de la production pour obtenir gain de cause dans leurs revendications.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus