Sénégal: Kemi Seba poursuivi en appel par la BCEAO

Le procès en appel opposant la BCEAO au président de l’ONG Urgences Panafricanistes Kemi Seba, pour destruction de billet de banque, a été enrôlé hier, lundi 29 avril 2019. L’audience a été renvoyée au 12 juillet 2019.

Après son acquittement en première instance pour avoir brûlé de façon symbolique un billet de banque de 5000 francs Cfa, en pleine manifestation contre le franc, Kemi Seba est poursuivi en appel par la banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). “Observant notre montée en puissance en Afrique, et sans doute sur ordre de la France, la BCEAO continue en appel sa persécution à notre (mon) encontre suite à mon acquittement en première instance pour l’affaire du billet brûlé” a expliqué Kemi Seba sur sa page Facebook.

[su_heading size=”17″]A lire aussi : Bénin: la proposition de Kemi Seba pour mettre fin à la tension politique [/su_heading]

Pour ce faire, Kemi Seba se demande si le président Macky Sall autorisera son entrée au Sénégal pour se faire juger. “Reste à savoir si (…) Macky Sall qui m’a interdit de séjour au Sénégal, au prétendu motif de ma dangerosité pour l’ordre public (pour ma popularité auprès de la jeunesse surtout (…), acceptera que je foule de nouveau le sol sénégalais pour me faire JUGER” peut-on lire dans son message.

Depuis bientôt deux ans, Kémi Séba est poursuivi devant la justice sénégalaise pour avoir brûlé publiquement un billet de 5.000 CFA. Arrêté puis jugé pour destitution volontaire et publique d’un billet de banque, il avait été relaxé par le Tribunal des flagrants délits de Dakar.

1 commentaire
  1. Christ dit

    Nous te soutenons en temps que leader et homme de parole nous n’allons pas baisser les bras et sage que toute armé forgé contre toi Kemi Seba sera sans effet

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus