Polémique autour de la nomination d’un béninois au poste d’ambassadeur de France à Kampala

Polémique au Quai d’Orsay. Le franco-béninois Jules-Armand Aniambossou, 56 ans, reconnu pour ses compétences, et son expérience , a été choisi par l’Elysée pour devenir ambassadeur de France en Ouganda, alors qu’il était trois ans plus tôt ambassadeur du Bénin en France.

La nomination du diplomate franco-béninois Jules-Armand Aniambossou au poste d’ambassadeur de la France près l’Ouganda par le président Emmanuel Macron ne fait pas l’unanimité au sein du ministère des affaires étrangères. Pour certains, le choix porté sur le franco-béninois Jules-Armand Aniambossou qui, auparavant a été ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Bénin en France, avec juridiction sur la Grande-Bretagne, l’Espagne, la Grèce et diverses organisations internationales basées à Paris entre 2013 et 2016 n’est pas un choix adéquat : « Cette nomination est une première et elle va ouvrir un débat à la fois juridique mais aussi sécuritaire », relève un haut diplomate tout en reconnaissant que le Bénin est « un pays proche et ami ».

---Publicité---

« Les postes d’ambassadeur sont à la discrétion du chef de l’Etat, rappelle une diplomate cité par LeMonde qui ajoute: « Mais quelles que soient ses qualités, choisir quelqu’un qui a déjà représenté un autre pays pose problème, y compris en termes d’allégeance. »

Cependant, d’autres experts à l’instar du professeur Serge Sur ne voient rien de grave dans le choix du président Emmanuel Macron:  « Rien ne s’oppose à ce qu’un fonctionnaire ou un ambassadeur ait une double nationalité et la loi française est sur ce point très libérale », note Serge Sur, professeur émérite de droit international, et directeur de la revue Questions internationales, joint par Lemonde. Ce dernier relève néanmoins que « cela pourrait poser un problème au pays d’accueil, qui au vu de son passé de diplomate béninois, pourrait théoriquement se demander qui il représente vraiment ».

---Publicité---

2 commentaires
  1. Paysan dit

    Ça a tout l’air d’un arrangement pour transactions françafricaines. Et plus tard, nous reviendra comme candidat à la présidence du Bénin

  2. MAX LA MENACE dit

    TOUT EST PERMIS SUR TERRE. SI MR OU MME PAYSAN ETAIT CANDIDAT DEMAIN JE VOTERAI POUR LUI, IL EST RASSURE D’OBTENIR AU MOINS MA VOIX. ETERNEL INSAISFAIT.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus