Nicéphore Soglo: “On sort les chars pour un oui ou pour un non, c’est un signe de fébrilité”

L’ancien président de la République s’est à nouveau prononcé sur la situation sociopolitique tendue au Bénin. Joint au téléphone par Soleil Fm dans la soirée du lundi 08 avril 2019, Nicéphore Dieudonné Soglo a déploré le déploiement des chars dans certaines villes. Mais il a aussi appelé les uns et les autres au calme pour la préservation de la paix.

Nicéphore Dieudonné Soglo s’étonne toujours de la tournure qu’a pris la situation sociopolitique, alors que le chef de l’Etat lui avait promis de tout faire pour juguler la crise. Malgré ses deux rencontres avec le Président de la République et toutes les discussions menées au Parlement, il constate malheureusement que le processus électoral se poursuit sans la participation des partis de l’opposition. A cela s’ajoute la militarisation de certaines ville, une situation déplorée par l’ex chef d’Etat.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Bénin: Nicéphore Soglo parle de l’interpellation de la femme de son fils à Paris[/su_heading]

Pour lui, l’armée est une composante délicate de la République qu’il faut manier avec responsabilités. “On sort les chars pour un oui ou pour un non. C’est un manque de sang froid, un signe de fébrilité. L’armée n’est ni un jouet ni un épouvantail. Elle est un rempart contre l’invasion étrangère. Mais l’armée est aussi le creuset de toutes les composantes de la nationale dont elle perçoit la respiration. Il faut donc la manier avec précision et responsabilité”, a-t-il rappelé.

Il a profité de l’occasion pour réitérer ses deux propositions majeures pour une sortie heureuse de crise. Il s’agit du retour temporaire aux lois qui ont permis l’élection pacifique de l’actuel locataire de la Marina et de l’examen de la proposition de Mgr Ganyé d’une loi d’amnistie pour les exilés politiques.

4 commentaires
  1. Paysan dit

    Vous avez déclaré publiquement vouloir envahir nos 77 communes, la cena, cour constitutionnelle et autres, et le gouvernement va vous laisser faire ça hein… on sait que c’est ainsi que toi, Inspecteur des finances qui a appris a ton fils à brûler les documents comptables cherche à defendre ce dernier

  2. Fracasse dit

    Jusqu’à sa mort, il ne méritera jamais le titre de sage. Un vulgaire pyromane intellectuellement malhonnête. Vous voulez qu’on laisse vos voyous semer du trouble? Jamais!!!
    Quel triste personnage, ce Soglo!!!!

  3. Zo dit

    Son problème n’est pas la politique mais il voit déjà comme les lois seront votées

    son nom est attaché à la Démocratie et il ne veut pas que Talon laisse de côté.

    Ce qui tue les pays colonisés par la France c’est le F CFA et le Pr Talon doit oeuvrer à la création d’une autre monnaie en soutenant SEBA KEMI

  4. Bola dit

    Je ne vous comprends pas. Vous n’avez pas de retenue dans vos commentaires. Donc pour vous ce que le régime en place fait est bon. Il n’y a pas de reproches à leur faire. Vous la vous êtes qui même à insulter des personnages âgées. Comme si ca commence vous serez épargné. Eux autres n’auront rien. Donnez même tout le pays à Talon pendant 50ans et qu’il le Benin à Paris ou londres et que vous les jeunes diplômes sans emplois trouvent après et on pourra acclamer. Un désordre hautement organisé et vous acclamée. Même dans les civilisations développées les gens marchent en France gilets jaunes, et la semaine passée à Berlin. Personne n’a sorti les véhicules militaires. Et puis vous croyez que vous avez sécurite déjà avec les engins là. Que dieu nous épargne sinon le Nigeria malgré sa puissance n’a pas pu faire grand chose face à ceux que vous connaissez aussi. On sort les engins pour intimider les populations. Tant qu’il n’y aura pas une élection inclusive malheureusement ce qu’on ne souhaite pas arrivera et la vous verrez que le Benin n’appartient pas à Talon seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.