Sécurité

Libye : les forces de Haftar s’apprêtent à pénétrer dans la capitale

Libye: des forces pro-Haftar à moins de 10 km de Tripoli @La Croix

Les forces de l’armée nationale libyenne (LNA) s’apprêtent à entrer dans la capitale Tripoli après de violents combats depuis le début de l’offensive. Dimanche, le chef du Parlement de l’Est a indiqué que son institution appuie l’offensive lancée il y a une semaine sous le commandement militaire du maréchal Khalifa Haftar.

« Nous devons nous débarrasser des milices et des groupes terroristes », a déclaré samedi Aguila Saleh, président de la Chambre des représentants alliée à Haftar. « Nous rassurons les habitants de Tripoli que la campagne de libération de Tripoli sera limitée et ne violera aucune liberté, mais restaurera la sécurité et luttera contre le terrorisme », a déclaré Saleh à des hommes politiques lors d’une session tenue à Benghazi, dans l’est du pays. Ses propos sont venus alors qu’un raid aérien des forces de Haftar avait frappé une cour d’école dans la banlieue sud de Tripoli, où elles avaient été confrontées à des forces alliées au gouvernement internationalement reconnu du Premier ministre Fayez al-Serraj.

Sur un nouveau front possible, l’Armée nationale libyenne de l’est (LNA) préparait une unité pour se déplacer vers les ports pétroliers d’Es Sider et de Ras Lanouf, le plus grand du pays, sur la côte est, anticipant l’attaque d’un groupe armé allié à al-Serraj, ont déclaré des responsables militaires de l’Est. « La force renforcera la protection des ports », a déclaré un responsable militaire. Pour sa part, le gouvernement de Tripoli n’acceptera un cessez-le-feu que si les troupes de la LNA retournent dans l’est du pays, a déclaré à la presse le porte-parole du gouvernement, Mohanad Younes. Les forces fidèles au gouvernement d’al-Serraj ont jusqu’ici contenu l’offensive de la LNA mais risques de ne pas tenir longtemps face à la puissance de feu de Haftar et son organisation.

La marche de la LNA sur Tripoli est la dernière manifestation d’un cycle de conflit depuis le renversement de Mouammar Kadhafi en 2011. Il a continué malgré les appels internationaux à la fin de l’offensive qui risque de causer de nombreuses victimes civiles.

A Lire Aussi

Sri Lanka – Messe de Pâques: plus de 200 morts après des attaques meurtrières des églises

Vincent DEGUENON

Afrique de l’Ouest: mobilisation simultanée de 7 pays pour stopper les groupes terroristes

Vincent DEGUENON

Libye: le gouvernement de Tripoli appelle l’Algérie à l’aide

Modeste Dossou

Terrorisme: le groupe Etat Islamique revendique sa première attaque en RDC

Modeste Dossou

Libye : la France accusée de jouer double jeu, Tripoli suspend ses relations avec Macron

Modeste Dossou

Libye: le Niger et le HCR apportent leur aide aux civils

Modeste Dossou

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus