MoovInter

Libye: le Niger et le HCR apportent leur aide aux civils

Le HCR, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, a évacué quelque 163 réfugiés de Libye vers le Niger lors du premier vol de ce type depuis l’escalade des hostilités dans la capitale libyenne il y a deux semaines. Le vol a atterri tôt vendredi.

Le HCR a travaillé avec le ministère de l’Intérieur libyen et les autorités nigériennes pour rendre cela possible. Tous les évacués, y compris des dizaines de femmes et d’enfants, avaient déjà été détenus en Libye. Parmi eux se trouvaient de nombreuses personnes que le HCR avait récemment transférées des centres de détention d’Abu Selim et d’Ain Zara, les deux sites étant proches des lignes de front du conflit. Le HCR reste extrêmement préoccupé par la sécurité des réfugiés et des migrants bloqués dans des centres de détention et exposés à la violence. «Compte tenu de la situation en Libye, les évacuations humanitaires sont une bouée de sauvetage pour les réfugiés détenus dont la vie est en danger en Libye», a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

--- Publicité---

 «La solidarité du Niger dans l’accueil de ces réfugiés est exemplaire et exemplaire dans le monde, mais il ne peut le faire seul. Il doit y avoir une responsabilité partagée et nous avons besoin que d’autres pays se manifestent pour aider à amener les réfugiés vulnérables de Libye en sécurité. »

Le HCR a travaillé sans relâche pour assurer la sécurité des plus vulnérables en transférant les détenus de la détention au centre de rassemblement. Au cours des dix derniers jours, il a été en mesure de transférer quelque 539 réfugiés de plusieurs centres de détention situés à proximité des zones de conflit, dont 179 du centre de détention d’Abou Selim, au sud de Tripoli, au milieu de violents affrontements dans la région. Plus de 3 000 réfugiés et migrants sont toujours bloqués en détention à proximité du champ de bataille, y compris dans les centres de détention de Qasr Bin Ghasheer, Al Sabaa et Tajoura.

Le HCR appelle de toute urgence la communauté internationale à proposer des solutions à tous les réfugiés piégés et détenus en Libye, notamment des évacuations et des couloirs humanitaires, afin de permettre aux réfugiés hébergés dans l’installation de rassemblement et de départ de trouver la sécurité à l’étranger et d’ouvrir de nouveaux espaces dans l’installation. a une capacité limitée.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus