France: 2 000 militants du climat bloquent l’accès au ministère de l’écologie

Les militants du climat sont fâchés. Ils ne veulent plus rien entendre si ce n’est de manifester leur mécontentement face à ce qu’ils appellent l’indifférence du gouvernement vis-à-vis de l’écologie.

Les Français ne veulent plus laisser le gouvernement rater une seule occasion pour initier les actions climatiques. Exaspérés par “l’inaction du gouvernement”, les défenseurs du climat ont pris d’assaut les entrées de quatre bâtiments au ministère de l’écologie. la plus grande action de désobéissance civile jamais organisée en France, selon certains observateurs, trois organisations à savoir Greenpeace, Les Amis de la Terre et ANV-COP21 ont mis en branle leurs réseaux pour faire entendre raison aux dirigeants français.

Les tours de Total, d’EDF, des locaux du ministère de la transition écologique et solidaire, et de la Société générale sont assiégés par les manifestants, rapporte le journal français Le monde. Ils scandent des slogans hostiles au gouvernement Macron. Cette mobilisation est préparée depuis hier jeudi et ce matin (8h30 de Paris) le mouvement prend corps avec pour mot d’ordre “Bloquons la République des pollueurs”. Ce mouvement d’humeur trouve tout son sens en ce que véhicule une brochure distribuée aux manifestants. “Ses décisions politiques montrent bien que les intérêts des grandes entreprises pollueuses passent avant la lutte contre le changement climatique et la préservation de notre avenir à toutes et tous”, s’indignent-ils.

Pourquoi bloquer l’accès au bâtiment ministériel?

La réponse d’Emmanuel Macron au “Gilets jaunes” après avoir organisé le “Grand Débat” pourrait être à l’origine de cette action musclée des défenseurs du climats. Depuis des mois, des années, nous nous mobilisons contre l’inaction climatique de ce gouvernement et des précédents : nous marchons, nous faisons grève, nous signons des pétitions… Pourtant, Emmanuel Macron ne change pas de cap”se justifient-ils. Et ce n’est que le début de plusieurs actions jusqu’à satisfaction totale peut-on entendre dans le rang des manifestants. La police fortement mobilisée n’a pas pu disperser les défenseurs du climat visiblement très engagés. Peut-être que la prochaine fois ce sera l’Elysée qui sera le théâtre des manifestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus