Politique

Élu depuis 1984, Jean-Marie Le Pen fait ses adieux au Parlement européen

Jean-Marie Le Pen

Élu depuis 1984, Jean-Marie Le Pen fera mardi 16 avril ses adieux au Parlement européen. Après plus de trente ans au sein du Parlement européen, l’homme âgée de 90 ans va en même temps se retirer de la vie politique, même s’il aurait rêvé se faire réélire.

Le cofondateur du Front national qu’il a présidé près de 40 ans avant de le léguer à sa fille Marine en 2011, a été élu sept fois d’affilée à l’assemblée de Strasbourg dont il est l’un des doyens, alors qu’il n’a été député en France sur la même période que deux ans, de 1986 à 1988.

C’est un scrutin européen, celui du 18 juin 1984, qui permet au FN d’envoyer dix députés à Strasbourg, dont Jean-Marie Le Pen. Mais, exclu du FN en 2015 après ses propos polémiques sur les chambres à gaz, il ne peut plus se représenter, même s’il aurait bien voulu «assumer le rôle de doyen» dans l’enceinte européenne.

Neuf fois, ses collègues du Parlement européen ont réclamé la levée de son immunité, que ce soit pour des propos controversés hors de l’hémicycle ou pour les emplois fictifs. Fataliste, Jean-Marie Le Pen avoue lui-même qu’en partant, «je n’aurai pas beaucoup de mains à serrer».

Une figure de proue

Au Parlement, Jean-Marie Le Pen fut « la figure de proue de l’extrême droite européenne et son principal orateur », siégeant dans le même groupe que le parti néofasciste italien MSI qui lui s’est « très peu intéressé à Strasbourg », rappelle le politologue Jean-Yves Camus.

À 90 ans, Jean-Marie Le Pen « s’apprête à se faire à l’idée » de n’avoir plus de mandat électoral mais réfute quitter la vie politique, en annonçant son rassemblement du 1er-mai à Paris. Son exclusion du FN lui a valu de siéger parmi les non-inscrits puis de rejoindre en 2018 le parti européen néofasciste Alliance pour la paix et la liberté, distinct du mouvement Europe des nations et des libertés auxquelles est rattaché le RN.

Malgré cette exclusion et les « désaccords » avec sa fille, il soutiendra la liste du RN aux élections européennes. Depuis 2017, le parti présidé par Marine Le Pen, ne veut plus sortir de l’Union Européenne tandis que son père lui, n’exclut pas un Frexit.

A Lire Aussi

Sri Lanka – Jour « saint » d’horreur: Macron, Trump, le pape François… les premières réactions

Vincent DEGUENON

Ukraine – Présidentielle: les grandes tendances donnent vainqueur le comédien Zelenskiy

Algérie : Abdelkader Bensalah appelle à une conférence nationale

FPI : Laurent Gbagbo reçoit « le camarade » N’Guessan à Bruxelles et lance un appel

Modeste Dossou

Côte d’Ivoire : en tournée dans le nord, Guillaume Soro nargue le RHDP

Modeste Dossou

Soudan : le président de la commission de l’UA, Moussa Faki annoncé à Khartoum

Modeste Dossou

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus