Dj Arafat ne passe plus sur Trace, les raisons

La chaîne trace africa est la plus importante des chaînes en Afrique dans le cadre de la promotion des artistes et du divertissement de la jeunesse. Mais force est de constater que la chaîne panafricaine Trace TV a arrêté la diffusion des clips du faiseurs du coupé décalé Dj Arafat. Comment se fait il que Arafat ne passe plus sur Trace… Les raisons.

---Publicité---

En effet, tout est parti du fait que Dj Arafat se serait venté de ses pléthores d’abonnés sur YouTube, Facebook et instagram. Avec plus de 200 millions d’abonnés sur Facebook et 600 milles sur YouTube, Dj Arafat se satisfait. Il estime que ces réseaux constituent déjà une télévision pour faire sa promotion donc il peut se passer des chaînes de télévision classique. C’était là l’erreur du yorobo, quand on connaît l’importance des chaînes de diffusion de la promotion des artistes. Outre cela, l’arrêt de diffusion de Dj Arafat peut s’expliquer aussi à cause des différends entre Arafat Dj et son protégé Ariel Sheney. Il faut souligner que c’est en décembre 2018 qu’une discorde est intervenue entre ces stars de la musique ivoirienne. Ces derniers faisaient partie du même clan dénommé la  » Yorogang « .

Pour la petite histoire, Dj Arafat à la tête de la « Yorogang » qu’il dirige de main de maître, ne supporte plus la concurrence. Cela s’est prouvé par le fait que Ariel Sheney, l’un de ses fidèles élément a décidé de quitter le clan pour une carrière solo. C’est ainsi que Dj Arafat prend mal ce débat et rentre en conflit avec son protégé. Mais tout est rentré dans l’ordre en décembre dernier, où Ariel Sheney s’est rendu au concert du fils de Logbo Valentine alias Tina Glamour et lui a présenté ses excuses à genoux. Bien que cette attitude ait été mal vu par les fans de Ariel, la paix fut quand même revenu entre les deux artistes. Mais cette paix ne sera pas pérenne. Le nouveau clip  » Amina  » d’Ariel Sheney sorti le 11 avril 2019 a déjà dépassé la barre d’un million de vues sur YouTube en moins d’une semaine. Et ce, au moment où le clip  » Lekilé  » de son ancien mentor n’atteint pas ce chiffre en un mois. Ce succès fulgurant de Ariel Sheney a bouleversé la tranquillité de Dj Arafat.

D’après nos informations, le groupe TRACE a délégué des émissaires à Abidjan pour régler l’affaire entre ces derniers mais Arafat Dj n’a même pas voulu entendre parler, par contre Ariel Sheney a fait la paix. La chaîne a donc décidé de ne pas diffuser les deux artistes. Arafat Dj s’est empressé de publier sur les réseaux sociaux que ses fans suffisent pour faire la promotion de sa musique. Le dauphin Ariel Sheney se serait déplacé plus tard en personne pour aller présenter des excuses à TRACE.
En fin de compte, il est clair que c’est le manque d’humilité qui a coûté cette censure à Arafat Dj.

Pour Trace Africa, il n’est point question d’encourager cette guerre. Le conflit opposant Arafat Dj et Ariel Sheney, son ex-aide de camp, doit être réglé. Cela, peu importe le temps qu’a duré cette bataille et la position actuelle de ‘’belligérants’’. Pour faire passer son message, Trace Africa a initié plusieurs tentatives de rapprochement entre Arafat Dj et Ariel Sheney. Après s’être vu confronté à la sourde oreille de part et d’autre, la structure a décidé de sévir.
Selon des sources proches des deux artistes, Trace Africa a décidé de refuser la diffusion des titres » Colette » d’Ariel Sheney, et « Kaikilada » d’Arafat Dj sur les ondes de sa radio et de sa fréquence télé. » Ils disent qu’ils ne veulent pas encourager le désordre et la division entre les ambassadeurs de la culture ivoirienne.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus