---Publicité---

Côte d’Ivoire: très en colère, Eudoxie Yao accuse les médias de diffamation

La chanteuse ivoirienne Eudoxie Yao est très choquée par ce qu’écrivait la presse africaine sur elle. Elle a crié son ras le bol le jeudi 25 avril 2019 dans une publication sur sa page Facebook.

--- Publicité---

Déçue par les écrits de la presse people africaine, Eudoxie Yao encore appelé la go bobaraba a lancé un cri de cœur via sa page Facebook jeudi dernier. Pour elle, des journalistes ivoiriens racontent des contres-vérités sur sa personnes. « Mes bébés, je suis trop attaquée ces jours-ci, portez-moi en prière. La presse africaine diffame trop sur moi. Ils ne font que dire des choses qui ne sont jamais sorties de ma bouche », a t-elle écrit. Elle répond ainsi à un média ivoirien qui racontait il y a quelques semaines qu’elle s’était rendue discrètement au Sénégal sur invitation d’un grand homme politique du pays. « L’homme politique en question aime beaucoup Eudoxie. Il l’a alors invitée à le rejoindre au Sénégal, chose qu’elle a accepté », indiquait le média. « Pourquoi raconter des mensonges comme ça sur moi ? Je n’ai jamais été invité par un homme politique au Sénégal. Ce n’est pas bien de salir mon image de la sorte », a demandé la star des réseaux sociaux au média ivoirien.

Depuis environ 7 ans, Eudoxie Yao a une véritable renommée sur les réseaux sociaux à cause de sa courbe hors de gabarit qui ne laisse personne indifférente. Entre la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burkina Faso, et même le Bénin elle bénéficie d’une popularité grandissante.

---Publicité---

1 commentaire
  1. bilal dit

    tu peux toujours aller bosser dans les champs yaura aucun média pour venir t’embéter mais bon c’est plu facile de gagné sa vie en exibant son gros …

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus