MoovInter

Comores: liberté pour les deux journalistes interpellés

Les deux journalistes français interpellés aux Comores vendredi 19 avril, ont été libérés hier. Mais leurs cartes de presse valables sur le territoire comorien sont toujours confisquées.

Les deux journalistes français Louis Witter, photo-reporter de l’agence Pictorium, et Cyril Castelliti, journaliste indépendant sont désormais libres de leur mouvement. Interpellés vendredi alors qu’ils étaient en plein exercice de leur métier, ils ont été gardés par les autorités du Comores pendant quatre huit heures. Dépêchés aux Comores le 4 avril dernier pour couvrir les contestations post-électorales, ils ont été pris et gardés au ministère de l’intérieur pendant des heures avant d’être transférés dans un hôtel sous surveillance policière.

--- Publicité---

Informées, les autorités françaises n’ont pas tardé à intervenir. L’ambassadeur de France est intervenu pour négocier leur libération. Dans la foulée, le responsable du bureau Afrique de Reporters sans frontières, Arnaud Froger, s’est désolé du comportement des autorités comoriennes.  « Leur arrestation s’inscrit dans une série inédite d’atteintes à la liberté de la presse ces dernières semaines dans l’archipel », s’indigne-t-il.

Après leur relaxe, leurs portables et ordinateurs leur ont été restitués. Il leur est interdit de mettre pied sur l’île d’Anjouan pour poursuivre leur travail. Les deux journalistes ont pris l’engagement de quitter le territoire comorien avant le dimanche prochain.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus