Bénin: une arme de guerre saisie, un braquage déjoué et une bande de malfrats démantelée

Le vendredi 19 avril 2019, la Police Républicaine a animé un point de presse pour présenter les prouesses réalisées par ses éléments la semaine écoulée. Face aux hommes des médias, le Porte-parole de la police a présenté les différentes interventions menées avec les résultats obtenus.

Au cours de la semaine écoulée, les agents de la Police Républicaine ont mené trois interventions phares. Il s’agit de l’échec fait à un braquage à Adjarra, du démantèlement d’une bande de voleurs et receleurs de motos à Sèmè-Kpodji, de  la saisie d’une importante quantité de cannabis. La première intervention est liée à la présence suspecte d’une voiture evoluant  en direction de Kaboua et signalée par des informateurs de la police. Les occupants dudit véhicule ont pris la clé des champs avec l’intervention des policiers. Mais dans leur fuite, ils ont dû abandonner le véhicule dont la fouille a révélé la présence 240 plaquettes de cannabis dissimilées dans la mâle-arrière du véhicule et sous les sièges arrières.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Bénin: la police invite les populations à dénoncer les projets d’actes attentatoires à la paix[/su_heading]

La deuxième intervention menée concerne un braquage dans la commune d’Adjarra. Selon le Porte-parole de la Police Républicaine, Pascal Odéloui, c’est la patrouille organisée par le commissariat frontalier de Médédjonou qui a permis de mettre la main sur le présumé braqueur. Au moment de son arrestation, il portait sur lui une arme de guerre AK 56 et 26 munitions de 7,62 mm. Mis sous mandat de dépôt, il sera prochainement présenté au Procureur afin de répondre de son acte.

 Une bande de malfrats démantelée…

Au cours de ses interventions, la Police Républicaine a aussi pris dans ses mailles une bande de malfrats spécialisés dans le vol et recel de motos à Sèmè-Kpodji. Ils ont été été interpellés le mardi 16 avril 2019 par les éléments de Nazaire Hounnonkpè en service au commissariat de Djèrègbé. Selon le Porte-parole de la police, le chef du réseau se fait passer pour un revendeur de mots en complicité avec un mécanicien et un autre chargé de confectionner de fausses pièces pour les motos. Le bilan de cette arrestation fait état de 4 personnes arrêtées et 07 motos saisies.

Par ailleurs, Pascal Odéloui a aussi abordé la saisie d’une quantité importante de produits nocifs. Il s’agit de l’arrestation de 09 personnes qui se donnent à la fabrication frauduleuse de miel à base de sucre et d’autres produits dangereux pour la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.