Bénin – Législatives 2019: les premiers mots de Emmanuel Tiando au terme du vote

Les élections législatives au Bénin se sont déroulées ce dimanche 28 avril 2019 conformément au calendrier établi par la commission électorale nationale autonome. Au terme du scrutin, le président Emmanuel Tiando a donné ses premières impressions au sujet du processus. 

[su_heading size= »17″]A lire aussi :Bénin: les élections de 2019 sont en partie l’une des plus difficiles selon Tiando [/su_heading]

Face aux professionnels des médias qui lui ont tendu leur micro, le président de la commission électorale nationale autonome s’est réjoui du déroulement du scrutin. Pour l’heure, explique-t-il, il ne lui est pas possible de parler de tendance car seulement 20% des cantines sont réceptionnées au niveau de la commission. Sur les incidents qui se sont déroulés dans certaines zones du pays, le président Emmanuel Tiando affirme qu’il est de cœur avec les agents électoraux qui ont été victimes d’agression. « C’est pas pour la première que nous assistons à des situations de ce genre », reconnaît-il avant d’inviter chacun à une prise de conscience pour que des actes pareils ne se reproduisent plus.

Au niveau des postes de vote où les élections n’ont pas pu se tenir, le président de la structure en charge de l’organisation des élections affirme qu’on ne peut pas inventer des chiffres  aux postes de vote où il n’y a pas eu d’élection. Il poursuit en affirmant qu’en son  temps,  ils verront  ce qui sera fait des localités où il est dit qu’il n’y a pas eu vote. Sur le faible taux de participation, il déclare ne pas disposer pour le moment des éléments pouvant lui faire dire qu’il y a eu une faible de participation.  » Je ne crains rien du tout dans la mesure où je n’ai encore rien vu.Vous voulez que j’ai peur de quoi? Je n’ai pas vu le danger et vous dites vous n’avez pas peur du danger. Lorsque nous aurons les résultats, en ce moment nous saurons si le taux de participation est faible ou pas. Mais pour l’instant, je ne peux absolument rien vous dire et je n’ai peur de rien du tout » martèle-t-il.

4 commentaires
  1. Valentin dit

    Au terme du scrutin, le président Emmanuel Tiando a donné ses premières impressions au sujet du processus.
    Sur les incidents qui se sont déroulés dans certaines zones du pays, le président Emmanuel Tiando affirme qu’il est de cœur avec les agents électoraux qui ont été victimes d’agression.
    « C’est pas pour la première que nous assistons à des situations de ce genre  »
    Mais depuis quand ca? Depuis qu’il organise les elections, quand a t- il vecu des cas du genre.
    Mr le président Emmanuel Tiando , Donnez nous une seule preuve de ce que vous soutenez.
    Notre pays depuis l’avenement de la democratie n’a plus jamais vecu cela. C’est ca la vérité.
    Je ne crains rien du tout dans la mesure où je n’ai encore rien vu.Vous voulez que j’ai peur de quoi? Je n’ai pas vu le danger. Vous dites vous n’avez pas peur du danger, la c’est grave » »
    Mais nous le voyons venir Mr Tiando. Arretons nous la.

  2. Ledoux dit

    Si lui Tiando etait un homme integre, Digne, il aurait deposer son tablier depuis longtemps. Comme chez nous au Benin, rare sont des gens qui portent l’ADN de demissionner.
    Ces elections etaitent une catastrophe une premiere au Benin. Honte a vous pour cette prise de position

  3. Outis dit

    Vraiment, une honte qui amène à ne pas être fier de sa patrie.

  4. Dosorvo dit

    C’est le dernier temps à Emmanuel TIANDO de dire la vérité à Patrice TALON

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus