---Publicité---

Bénin – Législatives 2019: la campagne électorale démarre ce jour

Le président de la Commission électorale nationale autonome (Cena) a officiellement lancé la campagne pour le compte des législatives du 28 avril 2019. C’était à travers une déclaration de presse effectuée ce jeudi 11 avril 2019 au siège de l’Institution à Cotonou.

L’Union Progressiste (UP) et le Bloc Républicain (BR) entrent officiellement en campagne ce jour vendredi 12 avril 2019. Conformément donc au code électoral, ils parcourront les différentes localités du pays du 12 avril au 26 avril 2019, pour présenter leurs projets et solliciter le vote des populations. Selon Emmanuel Tiando, ces moments de campagne doivent être l’occasion pour les acteurs politiques et les populations de rehausser l’image démocratique du Bénin.

--- Publicité---

« La campagne électorale doit être un moment de pédagogie et d’explication des valeurs prônées par son parti avec comme objectif majeur, la promotion et le renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit en République du Bénin. En ces heures d’interrogations et de doute, je voudrais rappeler à chacun d’entre vous que l’enjeu c’est le Bénin par delà nos divergences et différences politiques. Nous n’avons qu’une seule et commune patrie. Un bien que nous avons reçu de nos aïeux et que nous devons préserver pour les générations futures », a-t-il rappelé.

Il faut rappeler que pour la première fois depuis le renouveau démocratique, le Bénin est en passe d’organiser des élections législatives avec uniquement deux partis de la mouvance. Les partis de l’opposition et les autres formations politiques satellitaires de la mouvance n’ont pas été autorisées à participer aux élections pour défaut de certificat de conformité, de quitus fiscaux et d’autres arguments avancés par le Ministre de l’intérieur et de la sécurité et la Commission électorale nationale autonome (Cena).

---Publicité---

2 commentaires
  1. Zachary dit

    Campagne ! Ils sont déjà élus. Le mieux serait qu’ils restent chez eux pour leurs sécurités surtout à cause des chars qui circulent

  2. Ledoux dit

    Mr Tiando a l’air pensif, ou bien il regrette d’avoir favoriser les deux blocs pour les legislatives. Ou bien se pose la question quoi qu’il arrive sur notre Pays, ai-je ma part de responsabilite?
    Mr Emmanuel Tiando, je ne sais pas si vous dormez bien dans votre lit, vous n’etes pas bien dans votre peau, et comme je le constate, cela vous suivra pendant tout le reste de votre vie.
    Le mieux serait jeter l’eponge avant la prise de la decision en faveur des deux blocs. Moi, je ne suis ni du soutien de la rupture, ni du cote de l’opposition.
    Je me prononce seulement au non du Benin. Car je faisais des gens qui etait descendu dans les rues dans fin des annees 80 pour demander la democratie.
    Aujourd’hui sur ce qui se passe je ne peux plus parler de cette democratie. Elle est morte totalement et c’est dommage pour moi Beninois qui vante mon pays a l’etranger. Je suis triste !!!. Je suis tristre !!!.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus