Accueil » Bénin: l’appel de Yayi à la prière, un aveu d’impuissance face à un homme trop fort?
Politique

Bénin: l’appel de Yayi à la prière, un aveu d’impuissance face à un homme trop fort?

La situation sociopolitique du Bénin préoccupe l’ancien président Thomas Boni Yayi. Après l’échec de sa tentative d’attendrir, par les larmes, le régime de la rupture sur la situation  délétère du pays  en marge de la déclaration de Djeffa le Samedi 14 avril 2018, le prince de Tchaourou revient un an plus tard soit, le 14 avril 2019, pour cette fois-ci, s’en remettre à Dieu.

Le samedi 14 avril 2018, l’ancien président de la république, le docteur Thomas Boni Yayi a ému militants et sympathisants des partis politiques de l’opposition en laissant couler des larmes alors qu’il se retirait  de la rencontre de la coalition de Djeffa où les leaders de l’opposition s’étaient mis ensemble pour selon leur dire défendre la démocratie qui serait en danger. Ne pouvant prendre le régime actuel par les émotions, il revient an après mais pour se remettre à Dieu qu’il juge désormais seul capable de sauver le Bénin de la crise politique dans laquelle il s’enlise.

Critiqué sur les réseaux sociaux pour ses larmes qui seraient, selon certains commentaires, une façon d’attirer l’attention de la foule sur lui pour stigmatiser le régime du président Patrice Talon, le président d’honneur du parti des forces cauris pour un Bénin émergent dans un post sur sa page officielle a donné le sens de ses larmes. « Notre patrie va mal. Sortons de cette tautologie. Les symptômes s’aggravent mais les racines ne datent pas d’aujourd’hui. Interrogeons notre histoire et notre passé lointains. Notre responsabilité est partagée dans ce qui nous arrive. La surprise est que la rupture promise ne rassure plus le peuple. Le concept est génial mais la pratique sociale a déjà abouti à une crise de confiance en notre sein. Gouvernement – institutions – société civile – jeunes – femmes – travailleurs, peuple, …
L’Etat de veille conféré à tout citoyen a déserté le forum. Les acquis de notre Conférence Nationale et de notre constitution ne sont plus garantis » pouvait-on lire dans la publication.

« Ces pleures partagent en même temps les souffrances de ce peuple et de cette jeunesse…je n’ai pas le monopole du Cœur. Au terme de mon mandat constitutionnel au sommet de l’Etat, je m’attendais naturellement à plus de consensus, valeur constitutionnelle dans la gestion des affaires de notre cité commune, car à aucun moment je n’ai cru que tout était parfait sous moi. C’est évident et la Palice en dirait autant. Faire mieux que mon administration, c’est le sens de toute alternance démocratique. Autrement, cette alternance serait piégée. » avait-il indiqué pour justifier ses larmes.

La prière désormais la seule voie de sortie de crise

Dieu déploie sa puissance dans l’impuissance humaine. Telle semble la nouvelle posture du président d’honneur du parti des forces cauris pour un Bénin émergent. Comme dans un symbolisme des chiffres, le prince de Tchaourou choisit le 14 avril 2019 après le 14 avril 2018 pour inviter le peuple béninois à la prière qui serait désormais la seule voie pour faire entendre raisons aux dirigeants actuels. En effet, dans un post publié sur sa page officielle Facebook ce 14 avril, le président Thomas Boni Yayi, constatant le contexte Sociopolitique tendu où le peuple béninois s’interroge sur l’avenir de la démocratie,  a lancé un message plein de sens exhortant les béninois à jeûner et à prier afin que la lumière triomphe de l’obscurité.

A travers ce post, l’ancien chef d’état s’est résolu qu’il ne s’agira plus d’utiliser l’émotionnel pour espérer faire  fléchir la détermination de l’actuel locataire de la Marina et les barons du régime. « Dieu notre créateur n’est pas Homme, Il est fidèle à l’Alliance avec ABRAHAM. Le Père Céleste Fidèle à ses engagements nous déchargera de tous les maux et risques élevés d’affrontements. Œuvrons tous, dans la fidélité à Dieu dans cette Alliance, pour le triomphe de la lumière sur les forces des ténèbres.
La lumière triomphera bientôt de l’obscurité. La prophétie se réalisera très bientôt. » peut-on lire dans son dernier post. Une publication que d’aucuns ont qualifié de capitulation ou d’aveu d’échec de la part de l’ancien chef de l’Etat qui, face à la « surpuissance » de l’actuel président de la république a préféré se référé à Dieu qui déploie sa puissance dans l’impuissance humaine.

A Lire Aussi

CI: « Je suis un fils du nord renvoyé, chômeur mais j’ai fait un peu », Guillaume Soro

Parfait FOLLY

Espagne: l’extradition de Komi Koutché définitivement rejetée

Parfait FOLLY

Bénin: les explications de la députée Yibatou Sani suite à son interpellation par la police

Cochimau S. HOUNGBADJI

Bénin: l’opposition se couvrira de honte le dimanche prochain, selon Bruno Amoussou

Edouard Djogbénou

Bénin: les militantes du PRD au marché Ouando pour réclamer des élections inclusives

Cochimau S. HOUNGBADJI

Bénin: la loi sur l’embauche ne concerne pas les fonctionnaires, selon l’He Alladatin

Edouard Djogbénou

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus