MoovInter

Spécial Can 2019

Bénin – Impasse électorale: les trois scénarios selon le juriste Steve Kpoton

Le juriste n’a pas voulu « mourir débout ». Il a choisi de dire ce qu’il pense de la situation qui prévaut au Bénin actuellement. Pour Steve Kpoton, la crise actuelle n’est plus qu’électorale. Elle s’est plutôt transformée en une crise systémique. Et, si rien n’est fait, elle pourra déboucher sur trois différents scénarios.

Le premier scénario envisagé et décrit par le juriste et l’analyste politique est relatif au côté « pacifiste » des Béninois. « Le peuple béninois manque de conscience patriotique, tombe sur le coup des mensonges et diverses manipulations de la mouvance présidentielle, désabusé par l’incohérence et l’inconséquence de l’opposition, et fait l’option de la résignation », écrira-t-il sur sa page facebook ce 13 avril. Dans ce cas, prédit-il, le Bénin aura des députés mais pas de parlement. Car, se justifie-t-il, le parlement est le socle de la démocratie. Et s’il devient monotone la conséquence sera fatale pour la démocratie dont le Bénin se vante d’être le géniteur. « Le Bénin deviendra une démocratie de façade, un Etat régenté et contrôlé avec une main de fer. La loi n’aura plus de sens en face de la volonté du Chef de l’Etat », se désole-t-il.

---Publicité---

Le second scénario qu’entrevoit le juriste Kpoton pourra être une révolution populaire. « Les militants des partis exclus du processus électoral et les leaders politiques de l’opposition s’organisent et empêchent les élections dans leurs fiefs électoraux respectifs », peut-on lire dans son écrit. Dans ce cas, le chef de l’Etat pourra prendre sa responsabilité et annuler les élections sur toute l’étendue du territoire national. Patrice Talon pourrait « convoquer à nouveau le corps électoral le temps que les conditions d’une élection inclusive soient réunies« . Le pays aurait perdu du temps et des ressources, en effet.

Et, le dernier scénario, justement relatif au titre qu’il donne à son texte, pourrait être fatal, non à la démocratie cette fois, mais à tout le peuple béninois. Si le second scénario est mal négocié, « le pire serait à nos portes », craint-il. Dans ce cas, personne ne saurait imaginer jusqu’où cela pourra conduire. C’est pourquoi dans la chute de sa réflexion, Steve Kpoton invite le chef de l’Etat à revoir la copie pendant qu’il est encore possible. Son objectif, peut-on lire clairement dans le texte, est d’éviter le pire au pays.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

People

Bon à savoir: comment une mauvaise santé bucco-dentaire pourrait être source de l’hépatobiliaire (le cancer du foie) ?

Une mauvaise hygiène de la santé dentaire était déjà au départ un facteur de risque pour plusieurs maux comme les maladies cardio-vasculaires, les AVC ou encore le diabète. Mais de nos jours, elle est devenue également une source de cancer du foie…

Monde

CAN 2019: Michel Dussuyer réagit au nul des Ecureuils du Bénin contre le Ghana

Mardi 25 juin 2019, le Ghana et le Bénin n’ont pas su se départager lors de la première journée de la CAN 2019…

Juventus: Cristiano Ronaldo débourse une fortune pour faire éloigner les paparazzis

Après avoir gagné la première édition de la Ligue des Nations avec le Portugal, Cristiano Ronaldo a bien mérité de…

Ghana 2-2 Bénin: « le rendez-vous est pris samedi face à la Guinée », Stéphane Sessègnon

Les Écureuils du Bénin ont livré, ce mardi 25 juin 2019, leur premier match contre les Blacks Stars du Ghana pour…

RDC – viol collectif d’une mineure: la Présidence ordonne la suspension de Novelas TV

En RDC, la Présidence de la République a ordonné la suspension de la chaîne Novelas sur toute l’étendue du…

États-Unis: Donald Trump menace l’Iran « d’anéantissement »

Le président américain a lancé des menaces sans précédent contre Téhéran ce mardi 25 juin, assurant que son pays…

CAN 2019: le 1er but du béninois Mickaël Poté contre le Ghana (vidéo)

Pour la phase de poule de la CAN 2019, le Ghana et le Bénin s’affrontent ce mardi soir à Ismaïlia, pour la 1re…

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus