Bénin – Impasse électorale: Houngbédji et Houdé plus proches de l’opposition

La majorité présidentielle ne doit plus compter sur le parti du renouveau démocratique (PRD) de Me Adrien Houngbédji et sur le parti Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement (DUD) de l’honorable Valentin Houdé qui se rapprochent de plus en plus de l’opposition. D’ailleurs, ils ne sont plus utiles pour la mouvance car ils ne se feront pas représenter dans la 8è législature.

Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji a clôturé hier lundi 1er Avril 2019, la 4è session extraordinaire sans parvenir à un consensus avec la classe politique pour une sortie de crise. Du côté de la présidence de la République, la consultation du chef de l’Etat avec les présidents des institutions de la République n’a donné aucune lueur d’espoir pour l’opposition de participer aux législatives du 28 Avril 2019.

[su_heading size= »17″]A lire aussi :Bénin: Parfait Ahoyo « Il n’y a pas d’élection au Bénin sans le Prd et l’opposition » [/su_heading]

Face à cette dure épreuve pour un parti politique qui se considère comme une religion dans son fief traditionnel, le PRD n’entend pas avaler cette pilule amère sans se débattre. En effet, à la faveur de l’émission  « 3 Questions » de Guérite Tv Monde, le délégué général au sein de la direction exécutive nationale du parti arc-en-ciel, Christian Parfait Ahoyo a rompu le silence pour afficher la position du PRD face à ce qui se dessine. Selon cette voix autorisée du parti des « Tchoco-Tchoco », les législatives à venir se fera avec sa formation politique.

«  Il n’y a pas d’élection au Bénin sans le Prd et les partis d’opposition, que cela soit clair », a-t-il déclaré.

Une nouvelle posture qui s’apparente à celle adoptée depuis le début de la crise par les partis de l’opposition. La distance qui sépare le parti arc-en-ciel de la mouvance s’élargit donc et se rétrécit du côté de l’opposition.

Dans la même journée de ce lundi 1er Avril 2019, le bloc dynamique unitaire pour la démocratie et le développement a tenu aussi une conférence de presse. Pour l’honorable Valentin Aditi Houdé et les siens, le chef de l’état et ses soutiens politiques sont plutôt dans les nuages. Après avoir tiré à boulet rouge sur le régime, l’élu de la sixième circonscription électorale affirme d’un ton péremptoire qu’il n’y aura pas d’élection sans opposition. Une formule devenue un mot de passe entre les exclues de la compétition du 28 Avril 2019.  Le PRD et la DUD ainsi largués de la barque de la huitième législature recherchent leur appui dans l’opposition.

 

1 commentaire
  1. sultan aziz dit

    Nous avons besoin d’une opposition de conviction…et non d’opportunistes

    Le prd,et houdé..se réclament de l’opposition par ce qu’ils ont subis la ruse te la rage..

    Les vrais tenants de l’opposition seraient bien inspirés…de ne pas les integrer dans leur shéma..

    ce sont forcément des futurs traites….!! méfiance donc..

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus