MoovInter

Bénin: « Il n’y a aucune menace sur la sécurité du pays » selon Lazare Sèhouéto

Au Bénin, la situation sociopolitique est très tendue depuis quelques semaines. A l’origine de cette psychose qui plane sur le pays se trouve le processus électoral conduisant aux élections législatives du 28 avril 2019. En effet, le déroulement dudit processus est fortement contesté par les partis de l’opposition qui se disent exclus grâce à des manœuvres politiques. Mais pour les proches du pouvoir, il n’y a pas péril en la demeure. C’est le cas du Conseiller politique du chef de l’Etat qui en a donné l’assurance lors du « débat africain » ce dimanche » 21 avril 2019 sur RFI.

Même si la tension monte de plus en plus dans le pays par les différentes manifestations enregistrées ça et là, sans oublier les arrestations en cascade pour prévenir les troubles à l’ordre publique, Lazare Sèhouéto pense qu’il n’y a pas péril en la demeure en ce qui concerne la situation sécuritaire du Bénin. « Il n’y a aucune menace sur la sécurité du pays », a-t-il martelé. Mieux, il estime qu’il n’est pas logique d’envisager un report des élections juste parce qu’il y a une partie de la classe politique qui ne s’est pas conformée à temps aux règles électorales établies.

--- Publicité---

Malgré cette assurance donné par Lazare Sèhouéto, il convient néanmoins de faire constater que les autorités sécuritaires ont pris des mesures pour renforcer la sécurité à l’intérieur du pays. Le déploiement des chars dans certaines grandes villes du pays est un témoignage. Mieux, la police républicaine a invité les populations à dénoncer tous projets d’actes attentatoires à la paix dont elles a connaissance. Toute chose qui montre que les autorités sécuritaires sont conscientes de la sensibilité de la période et du risque d’insécurité qui règne dans le pays.

--- Publicité---

7 commentaires
  1. Amos dit

    C’est une très bonne chose que des mesures aient été prises pour mettre hors d’état de nuire tous les délinquants qui se livreraient à des actes de trouble à l’ordre public

  2. Hounsou Segbegnon Antoine dit

    C’est une bonne chose si il n’y a pas de menaces sur la sécurité du pays. D’ici quelques jours, mois ou années je veux vous voir répéter les mêmes choses. Qui sont ces hordes de délinquants dont vous parlez cher Amos ??

  3. Amurf007 dit

    Amos j’ai vraiment honte à votre place, je me demande combien vous emargez à la présidence pour cautionner de tel coup contre votre patrie. Sachez que vous serez les premiers perdants quand le vrai peuple prendra sa responsabilité en main

  4. Tchedie dit

    C’est faux ! Il y a belle et bien menacé et entrave à la paix des béninois. Nous sommes très décu de la déclaration affirmative de notre mauvais conseiller Lazard SEHOUETO, en tant que sociologue. C’est contre le peuple que vous commettez ces lâchetés.

  5. paysan dit

    Amurf007 tout le monde sait que c’est du temps de Yayi, et non maintenant, qu’on émerge à la présidence y compris par longue files de zemidjan qui venaient prendre leurs part. Ça vous énerve d’avoir perdu l’argent facile hein…

  6. Edmon dit

    Tu te trompe Lazard SEHOUETO ! Mauvais conseiller et faux sociologue. Vous nous faite honte. C’est dommage de vous entendre parler ainsi. Il y a belle et bien entrave à la paix et à la démocratie. Vous serez rattrapé par le sale coup contre le peuple.

  7. Marius87 dit

    Ravi que tu sois paysan,je te respecte pour ton ignorance,mais tous ne se résume plus a yayi aujourd’hui,va t’occuper de tes champs car ici il ny a rien a cultiver pour ton ignorance.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus