Politique

Bénin : la Commission béninoise des droits de l’homme chez Joseph Djogbénou

La commission béninoise des droits de l’homme (CBDH) était ce matin dans les locaux de la cour constitutionnelle. Il s’est agi, pour le président Isidore Clément Capo-Chichi et son équipe, de faire le point des cent jours d’activités à Joseph Djogbénou.

Reçus par le président de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou ce matin, les responsables de la commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh) ont passé en revue les points clés de l’actualité nationale. Le point des cent jours d’activités de la commission a été fait à la première autorité de l’institution. Au sortir de l’audience, Clément Capo-Chichi, président de la Cbdh s’est félicité de la qualité des échanges. il reconnaît qu’il était « important de rencontrer le Président de la Cour constitutionnelle pour faire avec lui, le tour d’horizon des situations des droits de l’homme et prendre des conseils »

Joseph Djogbénou n’est pas resté indifférent à tous les efforts que cette commission fournit pour le respect des droits de l’homme au Bénin. C’est pour démontrer son attachement au combat que mène la Cbdh que le président de la cour constitutionnelle a pris l’engagement au nom de l’institution de travailler en synergie avec la commission pour mettre en place toutes les mesures nécessaires pour faire du Cbdh, un « organe puissant et efficace« . Notons que depuis son installation en 1993, la Cour constitutionnelle a rendu plus de 1500 décisions de violation des droits fondamentaux de la personne humaine.

A Lire Aussi

Bénin: « Il n’y a aucune menace sur la sécurité du pays » selon Lazare Sèhouéto

Bénin – Législatives 2019: ce qui se passera dans la 11ème circonscription électorale

Parfait FOLLY

Bénin: après sa libération, Prince Sonon Aligbonon donne les raisons de son interpellation

Bénin – supposé recrutement de « mercenaires » : les clarifications du parti Fcbe

Benn Michodigni

Bénin – Impasse électorale: Candide Azannaï au domicile de Boni Yayi

Bénin: Dr Véronique Tognifodé de l’Union Progressiste ratisse large à Cotonou

Angèle M. ADANLE

1 commentaire

Amelagbe 18 avril 2019 at 0 h 55 min

A quel titre la cc dit vouloir prenre des mesures…
Quelle loi, quel article de la constitution lui donne ce pouvoir ?
La CC n’a que 3 missions
1- controle de constitutionnalite
2- juge des violations des droits de la personne tel qu’inscrit dans la constitution
3- juge du contentieux electoral pour les legislatives et presidentielle

Par ces propos on voit la realite du complot ourdi par le clan Talon et son porte serviette Djogbenou pour installer un nouveau regime au BENIN !
Ce regime n’est pas la democratie, mais l’autocratie d’un clan avec son groupe de porte serviettes opportunistes!

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus