Accueil » Bénin – Dernière session ordinaire: des députés préfèrent la campagne électorale
Politique

Bénin – Dernière session ordinaire: des députés préfèrent la campagne électorale

Adrien Houngbédji aura connu toutes les difficultés à l’ouverture de cette ultime session de la septième mandature. Après avoir reporté l’ouverture proprement dite le vendredi dernier faute de quorum, il n’a pas pu avancer significativement ce lundi. Il est évident que la campagne électorale préoccupe plus les honorables que la clôture de la 7ème mandature.

Les députés ont, une fois encore, fait faux bond à Me Adrien Houngbédji. Attendus ce lundi matin pour procéder à l’ouverture officielle de la première session ordinaire, très peu ont répondu présents. Le président Adrien Houngbédji a dû, en vertu du règlement intérieur de l’institution parlementaire, procéder à l’ouverture de la session malgré tout. Il est apparu même que les membres du bureau de l’Assemblée nationale n’ont plus pour priorité les travaux pour lesquels ils ont été élus. Ce lundi comme le vendredi passé, aucun des deux secrétaires parlementaires n’a daigné faire un tour dans l’Hémicycle. Ce qui a contraint la deuxième personnalité de l’Etat à solliciter les services d’un secrétaire de circonstance.

Visiblement, la campagne électorale est la préoccupation première des élus du peuple. Alors que le seul sujet à l’ordre du jour parait pertinent, les honorables députés en fin de mandature, n’y ont pas pris part. Même si le président de l’institution parlementaire a la latitude de convoquer ses collègues pour une troisième fois, il n’est pas évident que ceux-ci répondent favorablement. A moins que cela ait lieu au lendemain des élections. Sinon, ceux qui, dès les premiers jours de la campagne, ont boycotté leur mission républicaine ne reviendront pas quand la campagne battrait son plein. Sauf en cas de miracle. Encore que cette mandature doit passer la main le 15 mai, rien ne présage de ce que la dernière session pourra se tenir dans les conditions requises.

Adrien Houngbédji aura beau diriger avec rigueur, doigté et même parfois complaisance, l’institution de contre-pouvoir mais la fin sera marquée par ces ratés qui sont comme quelques ombres au tableau face auxquels il est quasi-impuissant.

A Lire Aussi

CI: « Je suis un fils du nord renvoyé, chômeur mais j’ai fait un peu », Guillaume Soro

Parfait FOLLY

Espagne: l’extradition de Komi Koutché définitivement rejetée

Parfait FOLLY

Bénin: les explications de la députée Yibatou Sani suite à son interpellation par la police

Cochimau S. HOUNGBADJI

Bénin: l’opposition se couvrira de honte le dimanche prochain, selon Bruno Amoussou

Edouard Djogbénou

Bénin: les militantes du PRD au marché Ouando pour réclamer des élections inclusives

Cochimau S. HOUNGBADJI

Bénin: la loi sur l’embauche ne concerne pas les fonctionnaires, selon l’He Alladatin

Edouard Djogbénou

1 commentaire

Amelagbe 15 avril 2019 at 22 h 26 min

Deputes godillots, parlement theatre d’ombres, de marionnettes , manipulees , telecommande en main par le marionnettiste Talon

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus