gaetane

Bénin – Criet: voici les dossiers retenus pour la première session criminelle de l’année 2019

Ce lundi 08 avril 2019, la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet) ouvre sa première session criminelle. Pour le compte de la première audience de ce jour cinq (05) dossiers sont inscrits au rôle. 

La Criet va examiner ce jour cinq (05) dans lesquels plusieurs personnes sont poursuivies pour diverses infractions. Dans ces dossiers, on retrouve l’affaire Icc-Services avec le cas des accusés ayant bénéficié de disjonction. Au vue des faits reprochés aux mis  en cause, plusieurs infractions punies par la loi sont identifiées.

Les différents dossiers inscrits au rôle…

  • Dossier CRIET/2018/RP/00136 oppose l’État Béninois à ABOU Seïdou pour les infractions suivantes : abus de fonction, détournement de deniers publics, blanchiment de capitaux, vol de documents, exercice de Micro-finance décentralisée sans autorisation;
  • Dossier CRIET/2018/RP/00052 oppose également l’État Béninois aux sieurs AGOLI AGBO Komi Pierre, ABDOULAYE Ibrahim dit <<AMAGA>>, AFOKPÉ Jean Romain, GNIMAGNON Laïn, BABONI Alihassan, GBENAHOU G. Modeste. Les prévenus sont poursuivis pour détournement de deniers publics, faux et usage de faux, concussion, complicité de détournement de deniers publics, complicité de concussion, occupation illégale du domaine d’autrui;
  • Dossier CRIET/2018/RP/00078 oppose lui aussi l’État Béninois au nommé ADAMOU Ibrahim. Ce dernier est poursuivi pour escroquerie aggravée avec appel au public, violation de loi sur le système financier décentralisé en République du Bénin;
  • Dossier CRIET/2018/RP/00142 oppose l’État Béninois à WELTHAGEN Wayne. Il est poursuivi pour trafic international de drogue à haut risque;
  • Dossier CRIET/2018/RP/00249 opposant également l’État Béninois aux nommés TOGBE Pascal, AKPLOGAN Guyonne, AKLOGAN Patrice Firmin, TETE Ernest, ABOU YAYI Salomon Abel, TINKPON André, KOUAKANOU Carlos Jean-Baptiste, SAÏZONOU Fifamè Carine, ADONAGBO Patrice, KOUTON Murielle, SINGBO Mèhouènou Simon. Ils sont poursuivis pour : association de malfaiteurs, escroquerie avec appel au public, complicité d’escroquerie avec appel au public, exercice illégal des activités bancaire et de Microfinance, faux en écriture privée, corruption, recel d’escroquerie, vol de documents.

 

1 commentaire
  1. Un lecteur dit

    Et « ‘l’honorable » Kassa et son PPEA2 dans tout ça ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus