---Publicité---

Vatican: le pape François en visite au Maroc

Du 30 au 31 mars, le pape François séjourne au Maroc sur l’invitation du roi Mohammed VI. Au cours de sa visite, le souverain pontife va rencontrer la communauté catholique Marocaine

Au Maroc, ils seraient environs 30 000 chrétiens d’une moyenne d’âge de 35 ans, une communauté qui grandit et qui dynamise l’église depuis l’arrivée d’étudiants et des migrants d’Afrique subsaharienne. Alors que le Maroc est devenu la première porte d’entrée vers l’Europe et un pays d’accueil.

La migration au menu des discussions

Pas étonnant que la migration soit un des thèmes principaux de la visite du pape François, qui rencontrera samedi des migrants dans le centre Caritas de Rabat. Des centres d’accueil répartis dans plusieurs villes du Maroc, face à l’absence d’autres structures. Cette visite est chargé de sens selon l’archevêque de Rabat, Mgr Cristobal Lopez Romero : « Sa présence et sa volonté de rencontrer des migrants est un message en lui même. D’ailleurs, nous ne disons pas les « migrants » mais les ‘personnes qui migrent’. Nous oublions que ce sont des personnes qui ont des droits humains ».

Une aubaine pour le dialogue inter-religieux

Le dialogue inter-religieux est l’autre enjeu de cette visite papale. Le Saint-Père va visiter l’institut de formation des imams à Rabat, après avoir rencontré le roi Mohammed VI, qui porte aussi le titre de Commandeur des croyants. « Le roi est un leader religieux, cette visite n’est pas seulement politique. C’est une rencontre entre l’islam et le christianisme et cela donnera une impulsion très forte pour le dialogue inter-religieux », analyse l’archevêque Lopez Romero. Cette visite est la deuxième d’un Pape au Maroc après celle du Pape Jean-Paul II en 1985.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus